TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Cash-and-arts-4-matin-libre

A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

Dialogue des Politiques sur les ressources et activités maritimes : Abidjan, capitale économique de l’économie bleue

ernest-tindo

Abidjan, la capitale ivoirienne accueille du 21 au 23 Juin 2017, un  Dialogue des Politiques sur « La Gouvernance des ressources et des activités maritimes pour le développement durable en Afrique ».Sur invitation de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (Cea-Onu), Ernest Tindo, Président du Bureau exécutif continental de l’Organisation panafricaine de la jeunesse pour l’économie bleue (Opjeb), prendra part à cette conférence.

Ce forum continental offrira l’opportunité de partager les expériences nationales et de bâtir des stratégies communes d’avenir pour une meilleure protection des intérêts maritimes des Etats africains dans l’esprit de la Stratégie Maritime Africaine Intégrée pour les Mers et les Océans (Stratégie Aim 2050). Des sessions de travaux seront organisées pour le renforcement de l’Economie bleue africaine, notamment dans le domaine des transports maritimes, des ports, de la facilitation du commerce par voie maritime, des ressources marines (activités halieutiques, minérales et des énergies marines renouvelables), mais également dans les domaines de la sécurité et de la sûreté maritimes, des partenariats institutionnels, des questions de genre, et des questions touchant à la gestion des frontières maritimes. Le Président du Bureau exécutif continental de l’Organisation panafricaine de la jeunesse pour l’économie bleue (Opjeb), Ernest Tindo est l’un des invités spéciaux de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (Cea-Onu), à cette conférence.

Il est à noter qu’en marge de l’Atelier des experts de l’économie bleue qui s’est déroulé du 20 au 21 Janvier 2017 à Addis Abeba (Ethiopie) au siège de l’Union africaine, les jeunes leaders africains experts dans divers secteurs de l’économie bleue se sont constitués en groupe de travail sous la dénomination ‘’Groupe de travail de haut niveau des jeunes leaders africains pour l’économie bleue’’. Au terme des travaux du groupe de travail, une organisation à but non lucratif couvrantles cinquante-cinq (55) pays membres de l’Union africaine a été mise en place pour permettre à la jeunesse africaine de prendre une part active dans les débats et actions liés à l’Economie bleue. Ladite organisation est dénommée ‘’African youth organization for the blue economy’’ en anglais ou ‘’ Organisation panafricaine de la jeunesse pour l’économie bleue’’en français. Elle a pour mission de promouvoir l’émergence de l’économie bleue sur le continent africain et favoriser sa participation effective et efficiente au processus de développement ducontinent pour l’épanouissement de la jeunesse africaine.

La Commission économique pour l'Afrique (Cea) joue quant à elle, un double rôle en tant qu’organisme régional de l’Organisation des Nations Unies (Onu) et en tant que partie intégrante du paysage institutionnel régional en Afrique.

Composée de 54 États membres, la Cea est bien placée pour contribuer spécifiquement à la recherche de solutions aux défis de développement du continent.

Thomas AZANMASSO

Dernière modification lemardi, 20 juin 2017 04:56
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !