TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN COUVERTURE 4G BILLBOARD 970x250-px-01

A+ A A-

11è édition de la Conférence Zonale Ouest-africaine du scoutisme : Le renforcement de la Cedeao au cœur des échanges

organisation

La 11è édition de la Conférence Zonale Ouest-africaine du scoutisme s’est déroulée au Palais des sports du Stade de l’amitié vendredi, 24 février 2017. Cette rencontre annuelle des Responsables représentants des Associations et Organisations Scoutes Nationales (ASN/OSN) de l’Afrique de l’Ouest a été placée sous le patronage du ministre des sports, Oswald Homeky.

« Scoutisme, un instrument de l’unité et de renforcement de la Cedeao », c’est le thème qui a focalisé toutes les attentions au cours de ladite assise. Il était question de partager des expériences dans le cadre de l’intégration et de renforcer les capacités pour le développement du Scoutisme dans chacun des pays de la zone. Les organisations scoutes du Burkina Faso, Cap Vert, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, Ghana, de la Guinée Conakry, du Libéria, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierre Léone, du Togo et du Bénin ont pris part  au rendez-vous de Cotonou. Dans son mot de bienvenue, la présidente du comité d’organisation, Evelyne Ouensavi a évoqué quelques difficultés rencontrées avant de rappeler que l’objectif principal de la rencontre est d’évaluer les politiques et programmes mis en œuvre par les organisations en faveur des jeunes.Quant au commissaire général, Joachim Domanou, il s’est réjoui de voir mobilisées les organisations scoutes autour des défis liés à l’unité et la paix dans l’espace CEDEAO. .« Le  Scoutisme Béninois  a été  l'une des six organisations nationales qui ont accepté le défi de se prêter à  la vérification du Cabinet d’Audit SGS, audit initié par le Bureau Région Afrique (BRA) pour aider à identifier les principaux domaines de faiblesse dans la gestion de l’organisation. le Scoutisme Béninois  a identifié comme principaux domaines d'intervention : la Gouvernance, les Politiques Administratives et financières,  les procédures,  la politique de gestion des   ressources adultes comme priorités clés qui seront reconsidérées par le pays à travers des  stratégies »a-t-il déclaré. A sa prise de parole, le ministre Oswald Homekya salué la qualité de l’organisation avant d’appeler à la formation des jeunes en vue de garantir le développement durable des nations. Un défi que le scoutisme se doit de relever, selon l’autorité ministérielle. « Une jeunesse bien éduquée, une jeunesse dont les besoins et aspirations légitimes sont satisfaits est un vecteur de paix sociale et le pouvoir politique dont elle dépend se trouve par là même affermi » fait savoir Oswald Homeky.

Aziz BADAROU

Dernière modification lemardi, 28 février 2017 05:34
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !