TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bandeau-TocToc 1

A+ A A-

Situation de la microfinance-Uemoa : Bénin en hausse de 13,6% selon la Bceao

bceao-logo

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) à travers sa direction de la microfinance et de l’inclusion financière a rendu public, la situation à fin septembre 2016 du secteur de la microfinance dans l’espace Umoa (Union monétaire ouest-africaine). Élaborée à partir de données collectées auprès d'un échantillon de cent quarante-quatre (144) systèmes financiers décentralisés (SFD) réalisant 90% environ des activités du secteur (dépôts et crédits), la présente note trimestrielle fait ressortir une hausse de 13,6% pour le Bénin s'agissant des crédits octroyés par les SFD et 5,6% concernant les dépôts.

Selon le rapport de la Bceao, à fin septembre 2016, le nombre d'institutions de microfinance dans l'UMOA s'est établi à sept cent deux (702) et l'accès des populations aux services financiers offerts s'est élargi. Le nombre de bénéficiaires des prestations de ces institutions est ressorti à près de 17,3 millions à fin septembre 2016 contre 15,0 millions à fin septembre 2015.Les indicateurs d'intermédiation des SFD de l'échantillon observés laissent apparaître une évolution relativement positive. A fin septembre 2016, le montant des dépôts collectés s'est établi à 955,5 milliards de FCFA contre 850,9 milliards de FCFA une année auparavant, soit une hausse de 12,3%.

Par pays, les dépôts ont enregistré une hausse en Côte d'Ivoire (+23,7%), au Burkina (+14,6%), au Mali (+13,8%), au Bénin (+5,6%), au Sénégal (+12,3%) et au Togo(+7,4%).

En revanche, des baisses ont été notées en Guinée-Bissau (-26,5%) et au Niger(-22,3%).Le montant moyen des dépôts par membre s'est établi à 92.088 FCFA à fin septembre 2016 contre 94.679 FCFA un an plus tôt. L'estimation, sur l'ensemble des SFD de l'UMOA, du montant total des dépôts collectés est de1.061,7milliards de FCFA à fin septembre 2016 contre 945,5milliards de FCFA un an auparavant. Il représente environ 6,3% du montant des dépôts détenus par les établissements de crédit de l'Union au cours de la période sous revue.
S'agissant des crédits octroyés par les SFD de l'échantillon, ils ont progressé de 17,9% parrapport à leur niveau de fin septembre 2015, pour ressortir à 931,5 milliards de FCFA à fin septembre 2016.

Les hausses enregistrées ressortent à 55,3% en Côte d'Ivoire, 16,0% au Burkina, 15,0% au Togo, 13,9% au Mali, 13,6% au Bénin et 9,0% au Sénégal. En revanche, des baisses respectives de 2,5% et 0,1% ont été enregistrées au Niger et en Guinée-Bissau.

L'encours moyen des prêts par membre a progressé, en ressortant à 89.772 FCFA à fin septembre 2016 contre 87.917 FCFA à fin septembre 2015.Rapporté à l'ensemble des SFD de l'Union, l’encours des crédits du secteur est estimé à près de1.035,0 milliards de FCFA à fin septembre 2016 contre 878,0 milliards à fin septembre 2015, soit un accroissement de 17,9%. Il représente 7,4% des crédits accordés par les établissements de crédit de l'Union.Au titre des SFD en difficulté, à fin septembre 2016, quatorze (14) institutions de microfinancedemeuraient sous administration provisoire, dont trois (3) au Bénin, trois (3) au Mali, trois (3) au Sénégal, deux (2) en Guinée-Bissau, une (1) au Burkina, une (1) en Côte d'Ivoire et une (1) au Togo. Soulignons la prochaine note trimestrielle est prévue pour les tout prochains jours.

Aziz BADAROU

Dernière modification lemercredi, 15 février 2017 04:46
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !