TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bandeau-TocToc 1

A+ A A-

Faits Divers

Organisation de la 15ème édition de l’anniversaire de la mort de Toussaint Louverture : Claudine Prudencio distinguée ‘’Perle d’or de la cour royale d’Allada’’

claudine-prudencio

La mémoire de Toussaint Louverture est célébrée pour la 15ème fois au Bénin. 211 ans après sa mort, ce vaillant fils de Déguénon Gahou, précurseur de l’indépendance de Haïti, est toujours vivant dans la mémoire de ses compatriotes. C’est la place mythique où se dresse sa statue à l’entrée de la ville d’Allada qui a abrité les manifestations officielles.

L’ambassadeur de Haïti près le Bénin et les populations d’Allada se sont joints à sa majesté Kpodégbé Toyi Djigla, 16ème roi d’Allada et son épouse Djèhami Djigla pour commémorer la mémoire du Général Toussaint Louverture le vendredi 19 décembre 2014. Après le dépôt de gerbe qui a lancé les manifestations, tour à tour, les personnalités présentes ont reconnu les mérites du disparu. Pour la reine Djèhami, Toussaint Louverture mérite qu’un hommage lui soit rendu tous les jours, car, « il est le précurseur de l’indépendance de Haïti, 1ère nation noire libre au monde. Il s’est battu pour que les Noirs retrouvent leur liberté car, ils ont été longtemps chosifiés… ». Après une prière pour les peuples haïtien et béninois afin qu’ils retrouvent la paix, l’unité nationale et la prospérité, sa majesté Kpodégbé Toyi Djigla a retracé l’histoire de ce vaillant fils du Bénin.

Distinction honorifique de Claudine Prudencio :

Princesse Fignon, nom royal de Claudine Pudencio. Elle a été décorée et admise à la cour royale d’Allada lors de la célébration de la 10ème édition de l’anniversaire de la mort de Toussaint Louverture. A l’occassion de cette 15ème édition, le vendredi dernier et après les manifestations officielles, le roi d’Allada lui a décerné la distinction ‘’ La perle d’or de la cour royale’’ au palais royal d’Allada le même jour. C’est une manière pour la cour royale d’Allada de remercier cette digne fille du Bénin pour les œuvres humanitaires qu’elle réalise à travers sa fondation et son parti politique. Cette seizième édition de la  célébration de la mémoire de Toussaint Louverture a été choisie pour signifier à l’heureuse du jour qu’elle est une brave femme et que grâce à elle, beaucoup de ses compatriotes ont vu leurs conditions de vie s’améliorer. Cette décoration vient confirmer tout le bien qu’on pense de cette femme battante qui a un amour aigu pour sa culture. Député  dans la 6ème circonscription électorale et présidente du parti Undp, Claudine Prudencio est l’une des valeurs sur lesquelles la nation béninoise peut compter pour son développement. Pour elle, cette décoration est le couronnement des efforts quotidiens qu’elle fournit pour le bien-être de ses frères et sœurs. Elle promet faire plus pour mériter cette décoration et sortir les un et les autres de la paupérisation.

Source extérieure

En savoir plus...

Lancement de la deuxième édition du salon national du tourisme : Vers une véritable éclosion du patrimoine touristique au Bénin

tourisme-benin

Le ministère de la culture, de l’artisanat, de l’alphabétisation et du tourisme a procédé à l’ouverture officielle de la deuxième édition du salon national du tourisme hier, jeudi, 18 décembre 2014 au Fort-Français de Ouidah. Ainsi, durant cinq jours, le patrimoine touristique sera valorisé à travers des expositions, des tables rondes et focus sites.

Rendre plus visible le secteur touristique et de l’hôtellerie tout en focalisant l’attention des gouvernants sur la contribution du tourisme à l’économie nationale en vue d’inciter les nationaux à consommer les produits touristiques et attirer les partenaires techniques et financiers pour le financement du secteur, tel est l’objectif de la deuxième édition du salon national du tourisme qui s’est ouvert hier à Ouidah. Ainsi du 17 au 21 décembre prochain, les acteurs du secteur valoriseront le tourisme à travers des expositions, des excursions, des tables rondes et formations, focus sites. Tout ceci s’articulera autour du thème « valorisation du patrimoine culturel national et tourisme intérieur pour un développement local partagé. Dans son mot de bienvenue, le maire de la ville de Ouidah, Séverin Adjovi s’est réjoui du choix de la cité historique pour être la capitale du tourisme béninois à l’occasion de ce salon. A en croire ce dernier, ceci permettra de valoriser les richesses touristiques et les valeurs culturelles de Ouidah. Quant au Directeur du développement touristique, il a déclaré que le présent salon constitue un cadre d’échanges et de rencontres entre les acteurs touristiques afin de solutionner de façon participative les difficultés du secteur au Bénin. Selon lui, le potentiel touristique existe est en cours d’éclosion sous l’impulsion du ministre Jean Michel Abimbola.

Procédant à l’ouverture officielle du salon, le ministre Jean-Michel Abimbola a rappelé qu’une synergie d’action des acteurs s’impose pour un développement durable du patrimoine.      Justifiant le choix de la ville de Ouidah pour abriter l’événement, il affirme que la ville est pleine d’histoire et de traditions par excellence du tourisme culturel. A en croire le ministre, il importe que la population locale consomme les services touristiques locaux pour favoriser son expansion. Il a également évoqué quelques réformes en cours pour dynamiser le tourisme au Bénin.

A.B.

En savoir plus...

Renouvellement de l’équipe rectorale de l’Uac : Les élections prévues pour ce jour

uac

Les élections rectorales démarrent sur le campus d’Abomey-Calavi ce vendredi, 19 décembre 2014. Les étudiants, enseignants et autorités rectorales procèderont ainsi au renouvellement de l’équipe rectorale pour un nouveau mandat de trois ans. Pendant près d’une semaine, les différents candidats ont battu campagne sur le campus pour solliciter le suffrage des votants. Rappelons tout de même que le recteur Brice Sinsin (Photo)  est candidat à sa propre succession.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Bonne gouvernance, Gestion axée sur les résultats : Jean Tokpessi , Drfm/Maep distingué

jean-tokpessi

La 18ème édition de la cérémonie de reconnaissance de mérite organisée par le Réseau Bénin Espoir Ong a eu lieu jeudi 18 décembre 2014 au Centre de promotion et de l’artisanat de Cotonou. A cette occasion, plusieurs hauts fonctionnaires et agents de l’administration publique ont été distingués pour leur sens de promotion de la Bonne gouvernance,  de la Gestion axée sur les résultats et du Système de management de la Qualité dans leur travail. Au nombre de ces cadres émérites, figure le Directeur des ressources financières et du matériel (Drfm) du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Jean Adandé Topkessi honoré une deuxième fois en l’intervalle de trois mois.

Après sa réception le 1er octobre 2014, dans l’Ordre national du mérite du Bénin, le Drfm/Maep, Jean Adandé Tokpessi, se fait remarquer à nouveau par son travail bien fait. « C’est son ministre Azizou El Hadj Issa lui-même, ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, président du Cercle national des meilleurs partenaires à la Bonne gouvernance qui le décore. Cela veut dire tout simplement que l’Homme a du mérite. La lumière et le son de Dieu travaille dans la vie de l’intéressé. Le Jury a tellement apprécié son dossier qu’il a décidé de le suivre de près afin de lui décerner au terme de sa carrière professionnelle, c'est-à-dire à la veille de sa retraite dans deux ans, une distinction dans l’Ordre de Commandeur de la Bonne gouvernance». Ces propos du président du Réseau Bénin espoir Ong, Henri Agassoussi, sur le récipiendaire sont bien évocateurs. Il a même ajouté que M.Tokpessi « a assez d’expérience, et son parcours professionnel est très intéressant. Ses propres initiatives sont palpables et ses actions parlent partout où il est passé ». Autant de qualité, de mérite et de témoignages qui prouvent que le Réseau Bénin Espoir Ong à travers son jury compétent ne s’est pas trompé en détectant et en décidant de distinguer ce valeureux cadre du Maep.  Et puisqu’on ne cache pas la lumière du soleil avec ses mains, tout ceux qui ont effectué le déplacement du Cpa, ont eu le temps de constater en live, l’unanimité qui a été faite autour de ce haut cadre de l’administration. En effet, c’est par des applaudissements très nourris que le récipiendaire a été accompagné lorsqu’il a été publiquement appelé pour recevoir son trophée, son certificat et son bonnet. Il faut préciser qu’à cette cérémonie placée sous le parrainage de l’ancien ministre Sylvain Adékpédjou Akindes, une trentaine de cadres et agents ont été distingués. Outre le Drfm/Maep, Jean Adandé Tokpessi, il y avait les Directeurs généraux de la Sobemap, du Cncsr, de l’Inrab. Tous les autres sont du ministère de l’Economie et des finances notamment de la Direction générale du Budget.

Impressions du Drfm/Maep Jean Tokpessi après la distinction :

« Le plus heureux effectivement c’est moi. Si on arrive à vous distinguer de par votre travail, c’est l’œuvre des autorités, de vos employeurs. Parmi tant d’agents, c’est une confiance par rapport au travail bien fait qui plus est, la gestion des ressources financières et du matériel qui en réalité constitue la grande pomme d’Adam dans la gestion. Je suis très heureux de cette confiance que les autorités à divers niveaux ont placée en moi en me désignant comme un modèle. Cette cérémonie vient confirmer la grande cérémonie de la décoration que j’ai reçue le 1er octobre par le président de la République représentée par la grande Chancelière de l’Ordre national… Le commun des mortels peut penser que j’ai mis le but et je vais m’asseoir. C’est maintenant que le plus grand défi commence. C’est comme si on vous disait que vous êtes premier. Si vous êtes premier, vous êtes tenus de garder la première place et pour toujours, de constituer un modèle pour les agents avec lesquels vous travaillez… »   

En savoir plus...

Tentative de cambriolage de la Fececam d’Abomey-Calavi : Trois malfrats neutralisés, deux motos, des armes et munitions saisies

braquage

Les malfrats ont à nouveau tenté de perpétrer un cambriolage à la Fececam d’Abomey-Calavi ce mercredi, 17 décembre 2014 aux environs de quatre heures du matin. Mais ces derniers se sont heurtés à l’assaut de la police nationale qui, à l’issue des échanges de tirs, a réussit à neutraliser trois d’entre eux, et confisquer plusieurs armes et munitions.

Trois malfrats neutralisés sur les six et deux motos, une AKM à crosse coupée, deux pistolets automatiques, 34 munitions  pour AKM, 25 munitions pour pistolet automatique, des étuis, deux chargeurs pour pistolet, un chargeur pour AKM, un sécateur, deux criques et des amulettes saisis, c’est le fruit de l’opération minutieusement conduite par les éléments de la police nationale au petit matin de ce mercredi, 17 décembre 2014 suite à un échange de tirs avec les malfrats à la Fececam d’Abomey-Calavi. A en croire le Directeur central de la sécurité publique, Louis Tokpanou, des renseignements criminels faisant état d’un éventuel braquage d’une institution financière étaient parvenus à la police depuis quelques jours. Ainsi des consignes sécuritaires ont été données et le dispositif sécuritaire renforcé. C’est ainsi que dans la nuit du mardi au mercredi, six individus mal intentionnés, en binôme sur trois motos rodaient autour de la Fececam d’Abomey-Calavi. Ces derniers, ayant constaté que la police voulait les interpeller, ont ouvert le feu. Après des échanges de tirs, la police a réussi à neutraliser trois des six individus et confisqué deux motos, des armes et plusieurs minutions. Les trois autres ont pu s’échapper avec une des motos. La patrouille lancée à leur trousse n’a pas permis de les retrouver. Le commissaire  Louis Tokpanou invite, par ailleurs, les centres de santé à dénoncer tout blessé par balles qui se présenteraient à eux pour se faire soigner.  

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Ambassade de France : La section consulaire améliore l’efficacité du service des visas

france

Les travaux de rénovation légère du Consulat de France ont été inaugurés hier mercredi 17 décembre 2014. La cérémonie sobre organisée pour marquer l’évènement a été dirigée par l’ambassadrice de France près le Bénin Aline Kuster-Ménager. C’est le Consul de France, Didier Gaillot qui a fait découvrir les aménagements réalisés à travers une visite guidée. De ses explications et d’après les informations fournies par le service presse de l’ambassade de France,  la section consulaire a amélioré les conditions d’accueil du public, en particulier des demandeurs de visas. Les locaux occupés par le service des visas ont été rénovés et adaptés aux besoins réels. Selon les mêmes informations, depuis un an, l’efficacité du service des visas a été renforcée. Des efforts ont été réalisés afin de traiter plus rapidement les demandes des usagers. Le délai de délivrance des visas a été réduit à 72 h maximum et est actuellement de 48h. Les usagers  ont également la possibilité d’anticiper leur demande de visa en la déposant jusqu’à trois mois avant la date de voyage. Hier, Didier Gaillot a souligné la section consulaire de l’ambassade de France, qui délivre aussi des visas pour les pays membres de l’espace Schengen, a accordé une attention particulière aux demandes de visas pour études lors de la dernière rentrée universitaire. C’est un travail fait par le Consulat en collaboration avec Campus France Bénin. Une réalité approuvée par l’ambassadrice Aline Kuster-Ménager qui a rappelé que Campus France reste le point de départ de tout projet d’études en France, et constitue en même temps un passage obligé pour les candidats avant toute demande de visa long séjour pour études auprès du Consulat. Selon les chiffres communiqués par le service presse de l’ambassade de France, au cours des 12 derniers mois, 11 000 demandes de visas ont été déposée au Consulat. 80% de ces demandes ont reçu une réponse favorable. Et 500 dossiers de demandes de visas étudiants déposés au Consulat ont  reçu une réponse favorable, soit 90% des demandes reçues. Aline Kuster-Ménager a reconnu au cours de la cérémonie que les travaux de rénovation financés par le Fonds « Frontières extérieures» de l’Union européenne, ont été concrétisés au prix de «grands sacrifices».

Allégresse SASSE          

 

En savoir plus...

Cotonou du 17 au 19 décembre 2014 : Les journées africaines du droit maritime

transport

Dans son programme annuel d’activités exercice 2014, l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA) a prévu l’organisation à Cotonou au Bénin du 17 au 19 décembre 2014 par le Conseil National des Chargeurs du Bénin, des Journées Africaines du Droit Maritime : « VULGARISATION DES REGLES DE ROTTERDAM », en vue de la contribution au renforcement de la coopération régionale et internationale.

Ce symposium international est placé sous le haut patronage de Son Excellence Dr Boni YAYI, Président de la République, Chef de l'Etat, Chef du Gouvernement et sous le parrainage du Ministre Rufin Orou NAN NANSOUNON, Ministre de l'Economie Maritime et des Infrastructures Portuaires.

Compte tenu de l’importance du thème à développer, faisant de Cotonou la Capitale Africaine du Droit Maritime, le Conseil National des Chargeurs du Bénin a décidé au cours de ces journées d’entretenir les participants sur la : « Mondialisation de l’Economie et la Croissance des Echanges Commerciaux Internationaux » à travers le Nouvel Accord de l’OMC sur la Facilitation des Echanges (Accord de Bali en INDONESIE, de décembre 2013). Essentiellement,  17 pays africains seront présents à Cotonou.

M.M

En savoir plus...

Inauguration de Dream Beach : Chakirath Wabi offre un cadre idéal pour la détente

dream-beach-hotel

Samedi 13 décembre 2014, il a été procédé au lancement officiel des activités de Dream Beach, un cadre de détente situé à Cotonou en bordure de plage, derrière le supermarché Erevan.

Dream Beach est un espace luxueux de détente en front de mer et en plein coeur du quartier résidentiel des villas Cen Sad de la zone de l’aéroport. Situé derrière le supermarché Erevan, il offre un cadre de rêve pour la détente des populations. Samedi 13 décembre dernier, parents, amis et simples curieux ont été accueillis dans ce cadre de rêve par la promotrice des lieux. C’est dans le cadre du lancement officiel des activités de Dream Beach, où le représentant du ministre en charge du tourisme, Victorien Kougblénou, a félicité la promotrice de Dream Beach pour son apport qualitatif dans l’émergence du Bénin. Il y a en effet un temps que l’ouverture officielle de Dream Beach est attendue. Ce complexe qui propose une ambiance lounge, un bar-restaurant spécialisée en cuisine méditerranéenne, en sushis, grillades et brochettes avait déjà été découvert par le public pour avoir accueilli une partie des manifestations de la deuxième édition du festival Cotonou couleurs jazz. C’était en décembre 2013, où un concept dénommé le « Beach Club » a été lancé. Il s’agissait d’ultime combinaison des éléments food, music, fashion, art et entertainment en un seul ensemble. Dream Beach offre une immense plage avec une piscine équipée d'un bar, bordée de cocons, baldaquins, transats, sur un sable fin planté de palmiers. Une belle brochette de personnalités dont l’ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, la députée Sofiatou Schanou, soeur de la promotrice des lieux, le Président du patronat béninois Sébastien Germain Ajavon, l’intendant du palais de la présidence et d’autres ont assisté à la coupure du ruban de cette enceinte touristique de rêve.

M.M

En savoir plus...

Décès d’un étudiant de l’Uac : Les autorités rectorales innocentent la police

uac

Les autorités rectorales de l’Université d’Abomey-Calavi ont effectué une sortie médiatique hier, lundi, 15 décembre 2014 pour apporter des clarifications sur le décès d’un étudiant du campus. Grâce au témoignage du frère du défunt, le rectorat a innocenté la police accusée d’avoir bastonné à mort ledit étudiant.

« La police n’a pas battu mon frère défunt », c’est ce qu’a déclaré le frère de Réné Miwanou, l’étudiant à l’Uac décédé dans des conditions non encore élucidées. C’était au cours de la conférence de presse organisée par les autorités rectorales pour clarifier l’opinion publique sur cette situation dramatique qui fait couler beaucoup de salive depuis un moment.  D’entrée, Maxime Da Cruz, vice-recteur de l’Uac a fait savoir que  la disparition d’un être est toujours un drame. Et il est important pour l’équipe rectorale d’élucider les conditions du décès de cet étudiant pour ne pas nourrir beaucoup plus la polémique et faire taire les rumeurs. Le secrétaire général de l’Uac, Léon Bio Bigou,  a, quant à lui,  apporté des éclaircissements sur ce décès tragique. A en croire le Sg/Uac,, la polémique selon laquelle l’étudiant aurait rendu l’âme suite à la bastonnade des policiers lors des récents mouvements de protestation des étudiants a conduit le rectorat à mener des investigations pour rétablir la vérité. C’est ainsi que le frère du défunt a été contacté par les autorités rectorales. Pour lui, le témoignage de ce dernier permet de taire les rumeurs et d’innocenter la police dans cette polémique. Aussi, a-t-il souhaité que les conditions liées au décès de cet étudiant soient très vite élucidées.  Il a également invité tous ceux qui détiennent des informations sur le décès de l’étudiant à se rapprocher  de  l’inspection générale du ministère de l’enseignement supérieur pour que la lumière soit faite sur la situation.

A. B.

En savoir plus...

Assemblée nationale : Orou Sé Guéné invité à se constituer prisonnier

Orou-Se-Guene

Le député Orou Sé Guéné doit prendre par la prison s’il tient à obtenir le soutien de ses collègues dans sa «bataille contre la justice». C’est l’une des conclusions issues hier lundi 15 décembre 2014 des travaux de la Commission des lois de l’Assemblée nationale.     

Le député Orou Sé Guéné pourrait bien se retrouver en prison dans les tout prochains jours. Il doit bien goûter aux délices du cachot s’il suit le conseil des membres de la Commission des lois. Hier lundi 15 décembre 2014, ses collègues n’ont pu voter la proposition de résolution qu’il a introduite afin d’échapper momentanément aux sanctions judiciaires prononcées contre lui. A la demande du député Daouda Takpara, les débats sur le dossier ont été ajournés. La plénière a accédé à cette demande par  42 voix pour, 00 contre et 27 abstentions. Nos sources informent que les députés de la majorité parlementaire ne se sont pas entendus sur le rapport de la Commission des lois ; lequel rapport invite le député Orou-Sé Guéné à se livrer à la justice. Il faut noter que si le député indélicat doit éviter momentanément la condamnation de la justice, il faut qu’il agisse conformément à l’article 90 de la Constitution du 11 décembre 1990. A l’étape actuelle de l’évolution de son dossier devant la justice, il faut qu’il soit en détention pour bénéficier de l’appui de ses collègues. «Le dossier, a souligné un député, n’est plus à l’étape de poursuite, il y a déjà une condamnation, et Orou Sé Guéné n’est pas en détention, il faut qu’il se rende pour que le Parlement travaille en respect de la Constitution». Mais le conseil de la Commission des lois  n’a pas plu à tous les membres de la majorité parlementaire. Beaucoup trouvent que c’est simplement «une ruse» par laquelle certains députés entendent envoyer l’élu de la 7ème circonscription électorale en prison. Après l’annonce de ce conseil, certaines sources rapportent que le député Orou Sé Guéné a accepté de se constituer prisonnier. Mais d’autres sources soutiennent plutôt qu’Orou Sé Guéné a préféré résister à la justice en renforçant sa «sécurité». Hier, ont confié les mêmes sources, il a dû quitter clandestinement l’Hémicycle. Orou Sé Guéné est accusé de « pression sur juge». Il a été condamné par le Tribunal de première instance de Parakou mardi 02 décembre 2014 à six (6) mois d’emprisonnement ferme et à une amende de Cinq cent mille (500 000) franc Cfa. Et depuis, il tente d’échapper au mandat d’arrêt décerné par le tribunal contre lui.

A. SASSE & K. PAQUI        
  

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !