TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bluediamond-TV

A+ A A-

Faits Divers

Affaire faux actes à la Mairie de Porto-Novo : Le Sg et les autres présumés libérés et placés sous convocation

justice

Le Secrétaire général de la Mairie de Porto-Novo Jules Noutaï a été libéré hier, jeudi 8 février 2018, puis placé sous convocation suite à sa présentation au procureur. C’est aussi le cas des 4 autres personnes interpellées dans cette affaire d'établissement de faux actes à la Mairie.

C'est tard dans la nuit du jeudi 8 février 2018 que le procureur a prononcé le verdict par rapport à cette affaire d'établissement de faux actes à la Mairie de Porto-Novo. 4 autres agents de la mairie de Porto-Novo et du Centre Hospitalier et Universitaire du Département de l'Ouémé (CHDU-O) ont rejoint le Sg devant le procureur. Les auditions, les confrontations ont duré toute la journée. Le sieur Mouritala et le  chef service des archives au niveau du CHDO-U, les dames Dandjinou Bernadette et Toukourou Kaossarath de l'état civil de la Mairie comme le Sg ont été libérés puis  placés sous convocation.

En effet,  Le Secrétaire général Jules Noutaï est l'hôte du Commissariat central de la ville de Porto-Novo depuis le mercredi 31 janvier 2018. Il serait interpellé par les éléments de la Police sur ordre du procureur de la République dans une affaire d’établissement d’un faux acte de naissance en provenance du troisième arrondissement de la ville de Porto-Novo... et signé par ce dernier. À en croire une source policière, le bénéficiaire de l’acte aurait été rattrapé dans sa tricherie par les éléments de la police en service à l’immigration auprès de qui il solliciterait l’établissement d’un passeport. Ce dernier aurait donc été présenté au procureur qui, dans le souci de démanteler le réseau, a ordonné l’interpellation du signataire du document incriminé et ses présumés coupables. C'est ainsi que le Secrétaire général de la mairie a été présenté au procureur le mercredi dernier avant d'être placé en garde-à-vue, contrairement au bénéficiaire du document qui a été placé sous mandat de dépôt.

Kola PAQUI

En savoir plus...

Reconnaissance de mérite au Mri : Le Professeur Obenga et le Docteur Kabongo nommés "Guides honoraires pour l’humanité"

distinctions

Le Mouvement raëlien international (Mri) a enregistré de nouveaux  «Guides honoraires pour l’humanité ». Le Professeur Théophile Obenga et le Docteur  Emmanuel Kabongo Malu ont reçu ce titre du Prophète Rael, fondateur et chef spirituel du Mri. Pour le Dr Tai Ehouan, Guide Evêque, responsable du Mri pour Kama (Afrique), cette reconnaissance de mérite se just ifie par leur  <<engagement exemplaire pour l’émancipation des peuples, particulièrement en Afrique, à travers leur dénonciation publique de la colonisation et de la falsification de l’histoire africaine par les Européens, et leur appel aux africains à se décomplexer >>.

Pour lui, les prises de position du Professeur Obenga et du Docteur Kabongo sont <<un parfait levain pour la conscience de la jeunesse africaine>>. L'Afrique doit s'unir, estime Rael. En effet, explique-t-il, le contexte politique général mondial crée de plus en plus de pression sur l’avenir de l'Afrique. C'est donc, va-t-il confier, un plaisir pour les raeliens de voir les panafricanistes, à l'instar de Théophile Obenga et d'Emmanuel Kabongo Malu, commencer à prendre conscience de son état et d'y travailler.

M.M

En savoir plus...

Accusé et emprisonné pour complicité d’escroquerie : El Hadj Yacoubou Kanhounou, 3 ans après, prouve son innocence

Affaire-Yacoubou-Kanhonou

(Le vrai escroc appréhendé et détenu à la brigade pénitentiaire de Cotonou)
Tout commença au mois d’octobre 2015 lorsqu’un individu nommé K. Coovi Sagbo s’introduit dans le bureau de l’opérateur économique, El Hadj Yacoubou Kanhonou pour lui proposer des conteneurs de spaghetti. N’ayant pas les moyens de les prendre à ce moment précis, l’opérateur économique fit appel à une de ses connaissances, le nommé Hamadou qui, après avoir échangé avec le sieur Coovi Sagbo, accepta le marché. Les deux parties s’étant donc mis d’accord, El Hadj Yacoubou Kanhonou accompagna le vendeur encaisser une somme de plus de 54 millions francs Cfa. Ce dernier a promis revenir pour livraison, après avoir soldé auprès de l’indien a qui appartient les conteneurs de spaghetti. Mais chose curieuse, il est devenu introuvable.  Toutes les démarches menées pour lui mettre la main dessus n’ont pu permettre de trouver la moindre trace de cet escroc. Décidant d’aller porter plainte et de procéder à la saisie par voie d’huissier, El Hadj Yacoubou Kanhonou sera arrêté pour complicité. Gardé-à-vue puis déféré à la Prison civile de Cotonou où il sera emprisonné durant 16 jours, il a été libéré sous caution. Recherché depuis trois ans par la Police, il peut désormais se frotter les mains car le malintentionné escroc Coovi Sagbo a été arrêté ce mardi, 06 février 2018 après avoir fait une nouvelle victime, le nommé El Hadj Magazzi, à qui il aurait soutiré une trentaine de millions. Cet escroc, qui a d’ailleurs fait de nombreuses victimes, a été arrêté à Ouidah et envoyé à la Brigade pénitentiaire de la prison civile de Cotonou sur instruction du Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou. Après avoir contacté son avocat, El Hadj Yacoubou a été écouté par le Chef de la brigade pénitentiaire sur instruction du procureur. Sur les lieux, plusieurs autres victimes sont également venues porter plainte contre ce grand escroc. Désormais lavé de tout soupçon, El hadj Yacoubou Kanhonou n’oublie pas tout de suite les désagréments à lui, causés par cette affaire. Il s’agit notamment de son image qui a été écorné et surtout le manque de confiance de la part de ses fournisseurs ainsi que des clients. Confiant en la justice béninoise, El Hadj Yacoubou Kanhonou peut désormais sortir la tête haute…

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Tombola Ewilizo+ de Canal+ : Le 2e tirage effectué, les lots remis aux gagnants de la 1ère semaine

Tombola-Canal

La tombola Ewilizo+ continue de faire des heureux gagnants. Hier, mardi 6 février 2018 à son siège à Tokpahoho, Canal+ a procédé au tirage de la 2e semaine de même qu’à la remise de lots aux premiers gagnants issus du tirage du lundi 29 janvier 2018. Une double cérémonie qui a connu la participation des gagnants ou de leurs représentants. ChedracTokpo est le 1er à gagner l’un des 5 postes téléviseurs écran plasma de la tombola Ewilizo+. Hier, l’heureux gagnant est entré en possession de son dû. Tout comme lui, tous les clients de Canal+ Bénin qui ont eu la chance d’être tirés au sort, lundi 29 janvier 2018, sont repartis également avec leurs lots. C’est le cas par exemple de EricKoudossodji et Elisabeth Anani qui ont gagné trois mois de réabonnement gratuit de la formule Evasion+, de Guèdégbé Nadège qui a gagné un Pass Iroko+, Clémence Klika qui a gagné un décodeur HD ou encore Souleymane Oussou qui a gagné un ticket d’entrée à Canal Olympia. Résidant à Parakou, la gagnante de la moto n’a pu faire le déplacement.

Mais avant la remise des lots aux gagnants de la première semaine, Canal+ a procédé au tirage des numéros gagnants pour le compte de la 2ème semaine, celle du 29 janvier au 4 février 2018. Sous la supervision de Me Brice Topanou, 35 gagnants du Pass Iroko+ et de tickets d’entrée à Canal Olympia, 14 gagnants de trois mois de réabonnement de la formule Evasion+, 04 gagnants de décodeur HD, 01 gagnant d’un week-end en couple, 01 gagnant du poste téléviseur et 01 gagnant de moto ont à nouveau été tirés. Ils recevront leurs lots, la semaine prochaine à l’occasion du tirage des gagnants de la 3ème semaine du jeu tombola Ewilizo+.

C’est depuis le 22 janvier dernier que Canal+Bénin, pour récompenser ses fidèles clients, a lancé la tombola Ewilizo+. Pour avoir une chance de faire partie des heureux gagnants, il suffit juste de faire un réabonnement ou d’acquérir le matériel Canal+ dans la période du 22 janvier au 25 février 2018. Plus de 450 clients seront récompensés durant cette période. Les tirages se font chaque semaine et les heureux gagnants entrent en possession de leurs lots.

En savoir plus...

Cérémonie de présentation de vœux à l'Ugb : Les graphistes engagés pour la promotion de leur secteur

Graphistes

Le président de l'Union des graphistes du Bénin (Ugb), Urbain Houndagnon a présenté, dimanche 29 janvier 2018, ses vœux de nouvel an à ses collaborateurs. C'était à la plage Erévan de Cotonou. Il a saisi l'occasion pour souligner que l'année 2018 sera riche en activités. Plusieurs activités sont selon lui prévues dont un grand événement qui devra réunir tous les graphistes de la sous-région ouest-africaine. La Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Togo et d’autres Etats seront présents à Cotonou à l’entendre. Urbain Houndagnon n'a pas manqué de déplorer la non prise en compte de la corporation dans le processus du Recensement administratif à vocation d'identification de la population (Ravip). Mais il a confié qu'après s'être plaint à qui de droit, il a été demandé aux membres de l’Ugb de s'inscrire en tant qu'informaticien.

M.M

En savoir plus...

Mtn’’Month of MoMo’’ : Les 24 dernières motos remises aux gagnants

motos-MTN-Mobile-Money

Ils font partie des milliers d’abonnés à participer à la tombola Mtn Mobile money en faisant des transactions, du 15 novembre 2017 au 15 janvier 2018, à partir de leurs comptes MoMo. Mieux, ils sont les veinards du tirage au sort ayant eu lieu à cet effet, sous la supervision de l’Huissier de justice assermenté, Brice Topanou qui a certifié la transparence du jeu. Ces abonnés, au nombre de 24, sont repartis chacun avec sa moto ‘’djènanan’’ aux couleurs Y’ello. La cérémonie de remise des motos et de leurs accessoires s’est déroulée vendredi 2 février 2018 à l’Agence Mtn Prestige de la Haie vive à Cotonou.  

A l’occasion, Sophia Mouraïmi Okoronkwo, Manager projets, système et produits Mobile money, a, au nom du Directeur général de Mtn Mobile money, félicité les gagnants et les a remerciés pour leur fidélité à Mtn MoMo. « Ceux qui n’ont pas gagné, restez connectés Mtn ; continuez de faire des transactions… C’est du réel avec Mtn… », a-t-elle laissé entendre. Elle profité pour sensibiliser les abonnés qui sont réticents et ceux-là qui doutent, lorsque le service client les contacte pour leur annoncer la bonne nouvelle. « Mtn ne va jamais vous appeler pour vous demander de l’argent avant le retrait d’un lot que vous gagnez… Le seul numéro qui peut vous appeler c’est le 97970001. Ne communiquez jamais votre code pin MoMo à quelqu’un », a exhorté Mme Okoronkwo.

Sur les visages des gagnantes et gagnants des motos, c’était la joie car, pour la plupart, ils ne s’y attendaient pas. A leur tour, ils ont invité les abonnés qui n’ont pas eu cette chance, de continuer à faire confiance à Mtn. Le meilleur reste à venir !

Il faut signaler que pour ce jeu, 600 bons de 20.000FCfa et 48 motos ont été misés. Une première remise de 24 motos avait été déjà faite avec celle du vendredi dernier.            

En savoir plus...

Jeu Promo Mtn-Prope : Deux gagnants de parcelles et des tonnes de ciments distingués

MTN-Prope

La Promo Mtn-Propé continue de faire des heureux gagnants. Deux abonnés chanceux ayant régulièrement pris part au jeu ont été célébrés, vendredi 02 février 2018, à l’agence Mtn-Bénin du carrefour Erevan-aéroport (Cotonou).

La fête se poursuit chez Mtn-Bénin. Les abonnés continuent d’avoir le sourire. Ceux qui participent au jeu Promo Mtn-Propé ont en tout cas bien de raisons de l’être. Deux heureux gagnants ont reçu la semaine écoulée des chèques cadeau. Ils sont tous deux désormais des propriétaires de parcelles. A part les parcelles, ils ont également droit chacun à 10 tonnes de ciment. Selon la Superviseure du Service à valeurs ajoutées (Sav) de Mtn-Bénin, Gertrude Topanou Ahanhanzo, c’est un jeu  lancé le 15 novembre 2017 qui prendra fin le 13 février 2018. Pour y participer, a-t-expliqué,  les abonnés n’ont simplement qu’à envoyer OK à 7060 et répondre aux questions de Mtn-Bénin. « Plus vous répondez aux questions, plus, a-t-elle dit, vous augmentez vos chances d’être tiré au sort». C’est un jeu sécurisé approuvé par la Loterie nationale du Bénin (Lnb) et supervisé par l’huissier de justice, Brice Topanou. « Je suis surpris d’être désigné parmi les gagnants. Je n’y croyais pas au début. Mais après avoir reçu mon chèque, franchement je me suis rendu compte que Mtn tient sa parole», a confié Donald Masso, l’un des gagnants. Les gagnants distingués le vendredi dernier, recevront à l’instar de plusieurs autres heureux à la fin de la promotion, leurs parcelles situées à Hèvié (Abomey-Calavi) et 10 tonnes de ciment. Ces deux abonnés, faut-il le noter, font partie des gagnants hebdomadaires puisqu’il existe également des gagnants journaliers (5 gagnants de 20.000 F Cfa par jours). Au total,  il y a encore 70 gagnants de 20.000 F Cfa, 2 parcelles + 10 tonnes de ciments chacun, 5 lots de consolation de 200.000 F Cfa chacun et le gros lot de 10 millions F Cfa. Mtn-Bénin n’a donc point besoin de démontrer sa générosité. La réalité est palpable.       

En savoir plus...

Affaire Cnss-Bibe : Le procès Mètongnon encore reporté

Laurent-Metognon

L’ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), Laurent Mètongnon et les autres co-accusés dans l’affaire dite Cnss-Bibe n’ont pas comparu comme prévu ce mardi 30 janvier 2018. Malgré la présence des avocats des deux parties, le procès ne s’est plus tenu. L’audience a été simplement reportée à une date encore inconnue du public…

Accusé d’avoir perçu des rétro-commissions sur des placements “hasardeux“ des fonds de la Cnss à la Bibe qui, au moment des faits, serait en faillite, Laurent Mètongnon croupit toujours en prison en attendant de comparaitre à nouveau pour être jugé. Si pour certains observateurs, l’audience prévue pour ce mardi a été reportée pour fait de grève, l’autre constat reste la militarisation du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Même les partisans de Laurent Mètongnon et de ses co-accusés qui s’y étaient rendus pour suivre le procès n’ont pu accéder à l’enceinte du tribunal. Ils ont été simplement priés de rebrousser chemin. Non seulement les alentours du tribunal étaient fortement militarisés par une présence de policiers et de gendarmes mais les carrefours de la place des martyrs ou encore de la direction Soneb eux-aussi connaissaient une présence importante des forces de l’ordre. Les rares civils qui sont entrés au tribunal sont ceux qui sont arrivés très tôt.Ceux qui arrivaient par groupe se voient intimidés l’ordre de se retirer.  En dehors du véhicule à canon lance eau, il y a même eu des chars sur les lieux. C’est un dispositif inhabituel pour des procès ordinaires, mais souvent observé lors des procès qualifiés de politiques. De sources concordantes, cette présence massive des forces de l’ordre se justifierait par le fait qu’une organisation ait appelé la veille, les jeunes à se rendre nombreux au tribunal pour manifester pour la libération pure et simple de Laurent Mètongnon et de ses co-accusés. Les initiateurs de ce appel estiment que ce procès est essentiellement politique et exige l’arrêt des poursuites qui pèsent sur les mis en cause. Ils parlent d’un procès inique, de règlement de compte et dont l’issue est connue d’avance.Quelques heures plus tard, les forces de l’ordre se retirèrent des lieux mais ceux qui se sont rués vers les salles d’audience n’y ont aperçu ni accusés ni plaignant. Les magistrats étant en Assemblée générale pour lever la motion de grève, le procès n’aurait pas eu lieu pour fait de grève, d’après certaines sources.Faut-il le rappeler, il s’agit d’un second report du procès après celui du 19 décembre 2017 qui n’a pu se tenir parce que les six co-accusés que sont Jérémie Mora, Laurent Mètongnon, Moussa Kemoko Allassane, Célestin Ahonon, Saliou Aboudou Youssao et Edouard Adégokè, avait saisi le Président de la 1ère Chambre des flagrants délits du tribunal de première instance de Cotonou, le juge Rodolphe Azo, pour lui demander de se déporter dans cette affaire, une sorte d’abdication volontaire pour le juge.Dans cette lettre en date du 27 novembre 2017, ils estiment ne pas être rassurés de l’impartialité de ce juge, qui selon les informations reçues, serait très proche du pouvoir. Saisie, la Cour constitutionnelle a jugé irrecevable, la requête de récusation du juge Azo. Peu importe donc la nouvelle date qui sera retenue pour le procès, les accusés seront face au même juge Rodolphe Azo. Des organisations syndicales et de la société civile continuent néanmoins de tempêter pour exiger la libération du secrétaire général de la Fesyntra-finances, Laurent Mètongnon.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Première saison radiophonique de l’année 2018 : Océan fm embarque les auditeurs dès le 5 février

ocean-fm

A partir du lundi 5 février et ce jusqu’au  5 mai, c’est la première saison radiophonique de l’année 2018 à Océan fm. En effet, après l’expérience réussie de la radio de l’été en 2017 et la folie des fêtes en décembre, la direction de la radio des défis entend embarquer à nouveau les auditrices et auditeurs. Le constat sera nettement fait dans quelques jours, avec plus de contenu au niveau de la grille programmatique qui tranchera avec le classique et la monotonie.  Dans son relooking de la saison, Océan Fm prend en compte les attentes sans  cesse croissantes des auditeurs et annonceurs. Tous se retrouveront dans la touche innovante apportée par les présentateurs ou animateurs des émissions. Cela donnera tout simplement l’envie de suivre. Prenez déjà le rendez-vous pour d’agréables moments, avec plus d’émissions attractives, plus de jeux  mais aussi et surtout d’importants lots à décrocher.

Océan FM, 88.6, c’est partout dans le monde via internet sur le site web www.radio-oceanbj.com. Grâce à son application radio-océan 88.6, elle est téléchargeable dans playstore.

M.M

En savoir plus...

Incendie au Groupe de presse la Gazette du Golfe : Le studio radio complètement calciné

medias

Un grand incendie s’est déclaré hier, mardi 30 janvier 2018, dans  les locaux du Groupe de Presse la Gazette du Golfe. Malgré la promptitude des sapeurs-pompiers, renforcés par les militaires et la police et leur impressionnant dispositif mis en place pour très tôt maîtriser le feu, le studio radio est totalement consumé par la flamme. On dénombre également d’importants dégâts matériels. Cependant aucune perte en vie humaine n’est à déplorer.

Th. A.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !