TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

A+ A A-

Jisleine Adimi Agbozo au sujet de la 3ème édition des Journées Médias Bénin : « L’objectif cette année, c’est que chaque professionnel des médias se sente concerné par les JMB »

Jisleine-Adimi-Agbozo

Encore une dizaine de jours et la 3ème édition des Journées Media Bénin va démarrer. Dans cet entretien, Jisleine Adimi Agbozo, Présidente de Elan Media et du Comité d’organisation de cette initiative en présente les grandes lignes.

Vous organisez la 3ème édition des Journées Media Bénin dans quelques jours. Où en sont les préparatifs ?

Comme vous le dites si bien, les Journées Media Bénin seront à leur 3ème édition du 30 Avril au 5 Mai 2018 pour l’étape de Cotonou, et du 15 au 19 Mai pour la phase décentralisée qui se tiendra à Parakou. Concernant les préparatifs, nous continuons de nous apprêter. Chaque jour avec son lot de courses à faire pour parfaire l’organisation. Notre avantage cette année, c’est que nous avons commencé les préparatifs plus tôt. Dès la fin de la dernière édition, les premières réflexions ont commencé. Ensuite, la conception du document de projet et les autres étapes que sont la mobilisation des potentiels partenaires et l’organisation pratique des activités ont suivi. Actuellement, nous sommes satisfaits malgré tout. Satisfaits parce que comme aux deux premières éditions, les confrères et consœurs de toutes les générations se sont appropriés l’initiative. Les associations faîtières notamment l'Upmb, l'Odem et le Cnpa à travers leurs présidents et leurs bureaux nous ont beaucoup soutenu et encouragé. Dans les comités qui ont été mis sur pieds, les confrères et consœurs ont travaillé, bien sûr bénévolement mais avec un engagement ferme. Ils méritent d’être salués pour ce don de soi. Pour cette mobilisation qui révèle l’unité des médias béninois. Le Leader’s press club, Café Media Plus, Boulevard des infos, les journaux, les radios et les télévisions... Nous autres membres de Elan Media n'avons aucun mérite particulier. Comme le dit la Bible, nous ne sommes que des serviteurs inutiles; nous n'avons fait que notre devoir.
 
Et du côté des partenaires ?

Justement. C’est pourquoi nous avions ajouté « malgré tout » à notre expression de satisfaction. « Malgré tout », parce que nous n’avons pas l’accompagnement attendu des partenaires. Beaucoup nous appuient surtout en nature. Et ils le font sans contrepartie aucune. C’est le lieu de les remercier aussi. Nous citerons Esae, Guru Record, Eurosia, Xplicit touch, Ong Regard fraternel, Lolo Andoche, John Médard International, Coris Bank, la Lnb, le Cnsr, la police républicaine, l'état-major général de l'armée , Agetip, la Sobebra, Isocèle, l’institut Eagle vision, Konrad Adenaeur, Friedrich Ebert, Apiex, Karmod, Kah, les Editions plurielles, Buzzbook, Apic, le Ministère de la communication et le Ministère des sports, la Préfecture de Cotonou, la Mairie de Cotonou…    Mais d’autres hésitent malgré qu’ils soient convaincus de la qualité et de la pertinence de l’initiative. Nous espérons qu’ils vont taire ce doute en eux et nous accompagner.
 
A quoi doit-on s’attendre de nouveau cette édition ?

Nous avons plusieurs innovations. L’objectif cette année, c’est que chaque professionnel des médias se sente concerné par l’initiative. Que chacun d’eux adhère davantage. Dans ce sens, nous avons initié avec l’Union des professionnels des médias un Colloque et un concours sous-régional de productions médiatiques. Le Colloque se tient le 3 Mai, date de célébration de la Journée internationale de la liberté de presse et c’est justement à cette occasion que le verdict du concours sera donné.

Nous organisons aussi une foire-exposition des livres dont les auteurs sont des professionnels des médias. Et croyez-moi, on en a déjà une cinquantaine. La moisson est plus abondante qu’on ne l’espérait.
Nous organisons aussi une sensibilisation sur la sécurité routière avec les camions au Port de Cotonou et une formation sur les premiers secours. Il y aura comme activités sportives le handball féminin et le bountou.

L'autre particularité, c’est que le défilé de mode sera professionnalisé. Nous devons cette innovation à Lolo Andoche et John Médard. Puis il y a les débats grand public et surtout les soirées récréatives qui se dérouleront au village des médias qui sera implanté au Stade de l’Amitié. A ce niveau, nous devons préciser que c’est Guru Record qui se charge de l’invitation des artistes. C’est dire qu’il y aura beaucoup de show.

Nous invitons donc tous les professionnels des médias et tout le public de Cotonou et ses alentours à participer massivement à ces activités ouvertes au public. Puis il y aura l’étape de Parakou dont on parlera plus tard.

Dernière modification lelundi, 23 avril 2018 06:15
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !