TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Affrontements meurtriers au palais royal de Parakou : Deux sujets Koburu ont perdu la vie vendredi dernier

chefferie

Deux morts, plusieurs personnes blessées graves et d’importants dégâts matériels.Tel est le macabre bilan des affrontements meurtriers qui a eu lieu dans la matinée du vendredi dernier entre les différents partisans des deux rois de Parakou, Bourou Gobi Gninsè et Akpaki Souanrou, dont le palais royal de Sinangourou a été le théâtre.  Selon les informations glanées auprès de certains témoins des faits, ce sont certains jeunes du camp du roi Bourou Gobi Gninsè qui seraient allés notifier l’interdiction de la prière de vendredi au roi Akpaki Souanrou, roi non reconnu par les autorités politico-administratives. C’est à ce moment qu’une vive altercation s’est déclenchée. Des gourdins et des armes blanches ont été utilisés par les protagonistes. Ce qui a occasionné un mort sur les lieux et une autre personne a succombé à ses blessures une fois transportée au CHUD B-A. Ce qui amène le nombre de personnes tuées dans ces affrontements à deux. Des objets ensanglantés ont été retrouvés dans la cour du roi Akpaki Souanrou, en face et non loin du palais royal de Sinangourou.  

Pour l’instant, le roi Bourou Gobi Gninsè, reconnu par les autorités occupe toujours le palais royal des Koburus. On apprend que les personnes tuées ont été enterrées tandis que le roi Akpaki Souanrou et sa suite sont portés disparus. L’intervention des forces de l’ordre a permis de ramener l’ordre au niveau du palais royal de Parakou et l’effectif des forces de sécurité a été renforcé pour le maintien.

Informées des affrontements meurtriers, les autorités politico-administratives ont tenu une réunion de crise pour la conduite à tenir face à la situation. En termes de résolutions, des instructions ont été données aux forces de sécurité de la ville de Parakou pour le maintien de l’ordre des lieux jusqu’au dénouement de la crise. Aussi une enquête a-t-elle été ouverte pour situer les responsabilités dans cette situation.

Il est à signaler que ces affrontements meurtriers est un énième rebondissement dans la crise de succession du 27e roi, Akpaki Boukounin II au trône des Koburus.

Albérique HOUNDJO (Br/Borgou-Alibori)

 

Dernière modification lemardi, 20 juin 2017 04:56
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !