TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

www.matinlibre.com 1000x250  pixels

A+ A A-

Tribunal de première instance de Parakou : 12 mois de prison ferme pour 4 trafiquants d’ivoire

trafiquants-divoire

(De lourds dommages et intérêts à payer)

Sale temps pour les trafiquants d’ivoire. Plusieurs d’entre eux ont écopé de peines relativement lourdes hier mardi 18 avril 2017. Le Tribunal de première instance (Tpi) de Parakou a en effet donné son verdict dans l’affaire des six (6) trafiquants d’ivoire arrêtés le mardi 28 mars 2017 par l’équipe conjointe des forestiers, des éléments de la brigade anti criminelle et ceux du commissariat de Banikani. Parmi ces six (6) trafiquants appréhendés avec 14 kg d’ivoire, quatre (4) sont retenus dans les liens de la culpabilité et sont tous condamnés à 12 mois d'emprisonnement ferme. Ils devront payer chacun 300.000 francs Cfa d'amendes et quinze millions cinq cent  mille (15.500.000) francs Cfa de dommages et intérêts solidairement. Deux des trafiquants sont relaxés pour défaut de charges. Il faut souligner qu’ils sont 04 trafiquants à être arrêtés le jour où ces criminels de la faune ont voulu faire la transaction des 14 kg d’ivoire à Parakou. Les investigations qui ont suivi l’arrestation ont permis aux forces de sécurité publique de mettre la main sur deux autres présumés trafiquants.

04 personnes  ont donc été condamnées. C’est un signal fort que la justice lance aux criminels. Le Tpi de Parakou montre ainsi son engagement réel  dans la lutte pour la protection de la faune et prouve sa bonne foi à accompagner le gouvernement dans sa détermination à sécuriser les ressources naturelles nationales. Aussi, la « tolérance zéro » recommandée par les Nations-Unies lors de la célébration de la journée mondiale de l’environnement en juin 2016, à l’égard des crimes fauniques est-elle de plus en plus une réalité au Bénin.

Au regard de l’acte commis par ces trafiquants, ils méritaient chacun un emprisonnement de 6 mois à 5 ans et une amende de 300 000 à 800 000F selon l’article 154 de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin. En plus des amendes, ces 4 trafiquants payeront des dommages et intérêts. C’est dire qu’aucune clémence ne sera prochainement accordée aux réseaux criminels. L’éléphant étant une espèce intégralement protégée, l’application de la loi est aussi indispensable pour la sensibilisation.

M.M

Dernière modification lejeudi, 20 avril 2017 04:57
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !