TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

Faits Divers

Affaire Soneb : Les avocats de Babalola veulent faire dessaisir le juge

David-Babalola

Le feuilleton de faux et usage de faux des impôts à la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) » se poursuit au Tribunal de première instance de Cotonou. Les débats houleux du mardi 12 décembre n’ont pu permettre de tirer au clair cette affaire. Le 9 janvier 2018, le juge pourra se prononcera sur l’exception soulevée par les avocats de la défense.

Le dossier relatif à la falsification des montants correspondant aux taxes que la Soneb doit retourner au Trésor public était parti mardi dernier,  pour être vidé dans les meilleurs délais. Le juge, tout comme le ministère public voulaient aller au fond du dossier afin que l’écheveau soit démêlé. Mais les avocats de la défense avaient leur stratégie. Alors que leur client est gardé dans les liens de la détention depuis plusieurs jours maintenant et que le procès devant le juge des libertés est gage de permettre à l’ex Directeur Général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) d’être fixé au mieux sur son sort, les avocats de la défense remettent en cause la correctionnalisation du dossier envoyé en flagrant délit. Ils plaident devant le juge mardi dernier pour que le dossier de l’ex Dg Babalola soit plutôt renvoyé au cabinet. La conséquence, c’est que le juge des flagrants délits sera dessaisi au profit d’un autre juge, celui de l’instruction.  Une défense que le ministère public a caractérisée de «jeu de dame». Aussi, dans ses réquisitions, a-t-il demandé au juge de se déclarer compétent afin que la procédure suive son cours. Pour lui cela y va aussi de la célérité dans les décisions de justice qui sont rendues par les cours et tribunaux au Bénin.

Le juge a mis en délibéré pour le 9 janvier 2018, le temps de s’y pencher.  Après tous ces débats, le juge se prononcera à la prochaine audience, sur cette demande. Il faut dire que David Babalola, ex-directeur de la société a bel et bien comparu, ce mardi 12 décembre 2017,  devant le Tribunal de première instance de Cotonou; ainsi que ses co-accusés. En attendant, ils retournent tous en prison.

Ils avaient été mis sous mandat de dépôt, il y a quelques semaines pour une affaire de quittances falsifiées. Lors de sa dernière comparution, l’ex-Dg avait nié en bloc les faits qui lui sont reprochés, et a accusé certains  collaborateurs de l’avoir induit en erreur dans le seul but de l’humilier.

Le Dg, cité dans ce dossier ténébreux, a été gardé à vue, mis sous mandat de dépôt après avoir été présenté au Procureur de la République près le Tribunal de Cotonou. Ce dernier, lors d’un point de presse est revenu sur les charges qui pèsent sur le Dg entre temps déchargé. Au départ, il devrait être présenté au correctionnel, le 28 novembre 2017.

Pour rappel, tout a commencé après un contrôle opéré à la Soneb par le Bureau d’Analyse et d’Investigation de la présidence de la République. Les résultats de ces enquêtes avaient révélé une fraude mettant en jeu des falsifications de quittances d’impôt. Quelques-uns de ses collaborateurs et lui-même sont soupçonnés d’avoir falsifié des quittances d’impôt pour justifier le reversement au fisc des frais de Tva s’élevant à 280 millions de FCFA. Des taxes qui n’ont jamais été versées aux impôts. Ainsi, lors du Conseil des ministres du 28 octobre dernier, le gouvernement avait décidé d’engager des poursuites judiciaires contre les responsables du ministère de l’énergie et de l’eau indexés par le rapport de contrôle du Bureau d’Analyse et d’Investigation.

M.M

En savoir plus...

Après 2 ans d’existence : Radio Waka Waka devient Waka Waka médias

wakawaka-medias

Le précurseur Webradio au Bénin, Radio Waka Waka a deux ans. Que de chemin parcouru ! Deux ans d’activités au cours desquelles la radio a grandi, distançant toute concurrence. Forte de cela, Radio Waka Waka devient Waka Waka Médias, ce qui change tout. Désormais, tout se passera sur les réseaux sociaux en vidéo, en image et en audio. Pleins de nouveautés pour plus de plaisir. Waka Waka Médias, partagez l’info Wakawakamedias.com

En savoir plus...

Affaire Soneb : L’audience reporté au 09 janvier 2018

David-Babalola

L’ancien Directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) ne sera pas entendu de sitôt sur les faits qui lui sont reprochés. David Babalola, l’ex directeur général de la Soneb a comparu hier, mardi 12 décembre 2017 devant le tribunal de première instance de Cotonou. L’audience a cependant été reportée pour le 09 janvier 2018 à cause de l’absence de certaines personnes impliquées dans le dossier. Leur présence  est jugée nécessaire par le tribunal pour la manifestation de la vérité dans ce procès.L’ancien dg de la Soneb retourne donc en prison où séjournent également certains de ses collaborateurs impliqués dans le même dossier. Pour rappel, David Babalola a été mis sous mandat de dépôt, il y a quelques semaines pour une affaire de quittances falsifiées. Lors de sa dernière comparution, l’ex Dg de la Société nationale des eaux du Bénin  avait nié les faits qui lui sont reprochés. Il avait accusé ses collaborateurs de l’avoir induit en erreur dans le seul but de l’humilier. Affaire à suivre !!!

A.B

En savoir plus...

Prix franco-allemand des droits de l’homme et de l’Etat de droit : Le Béninois Balbylas Gbaguidi distingué

Balbylas-Gbaguidi

Son engagement aux côtés des personnes vulnérables a été vanté. Balbylas Gbaguidi est en effet un défenseur des droits de l’homme. Il a décroché le Prix franco-allemand des droits de l’homme et de l’Etat de droit. L’unique Béninois parmi les 15 lauréats de 2017 a reçu sa distinction le lundi 11 décembre 2017 à l’ambassade de France au Bénin. Balbylas Gbaguidi a été choisi pour sa détermination à défendre les prisonniers, a souligné l’ambassadrice de France. Selon Véronique Brumeaux, l’Ong «Prisonniers sans frontières Bénin» dont le récipiendaire est le Coordonnateur national s’est bien illustrée sur le terrain ces dernières années. Elle se bat pour offrir un procès équitable aux prisonniers, améliorer les conditions de détention et œuvrer pour la réinsertion des prisonniers, a fait savoir, pour sa part, le Chef de la mission diplomatique de l’Allemagne au Bénin, Achim Troster. La diplomate française soulignera que le Prix franco-allemand des droits de l’homme et de l’Etat de droit a été institué en décembre 2016 et a pour objectifs de soutenir la promotion et la connaissance des droits de l’homme dans le monde ainsi que le renforcement des relations franco-allemandes. Balbylas Gbaguidi est, faut-il le noter,  présent avec son Ong depuis plus de 20 ans dans les établissements pénitentiaires du Bénin. Juriste de formation, il dirige la coalition des Ong et associations des défenseurs des droits de l’homme dans le Nord-Bénin et le centre d’éducation aux droits de l’homme basé à Parakou.

Allégresse SASSE

En savoir plus...

4ème édition des Awards Be The Best : Les meilleurs modèles de ponctualité récompensés

Awards-Be-The-Best

L’Ong Be The Best sacrifie une fois de plus à la tradition de récompense des meilleurs modèles de ponctualité. La 4ème édition des Awards Be The Best s’est tenue, vendredi 08 décembre 2017 à Blue Zone sous le parrainage du ministre de l’énergie Jean-Claude Houssou. Des 18 nominés en compétition, 06 ont été sacrés meilleurs modèles de ponctualité 2017.

Adidjatou Mathys, ministre de la Fonction publique, Huguette Amoussou, Dg par intérim du Pac, Jean-Baptiste Satchivi, président de la Ccib, Joël Aïvo, doyen de la Fadesp, Firmin Houngbadji, président 2017 de la Jci Bénin et Jemima Aklé épouse Kérékou en service à la Detfp sont les lauréats des Awards de ponctualité 2017 qu’organise chaque année l’Ong Be The Best. Sur un total de 18 nominés, le jury présidé par Hermann Mèton est parvenu à dégager ces 06 modèles après un vote en ligne qui compte pour 25% et l’évaluation pour 75%.
S’exprimant sur le processus qui a abouti au choix des 06 meilleurs modèles de ponctualité sur les 18 nominés, Hermann Mèton, le président du jury a souligné que c’est la synthèse des résultats combinés des votes en ligne et l’évaluation du jury après l’étude des dossiers des nominés et les enquêtes réalisées. Les critères d’enquêtes sont : bonne gestion du temps, ponctualité au bureau, réunions et activités diverses, source d’inspiration pour ses collègues et collaborateurs, valeur positive, en adéquation avec au moins deux des quatre valeurs de l’Ong Be The Best. Pour le président du jury, tous les nominés étaient méritants puisque les moyennes obtenues varient de 88,2 à 87, 4.

Prenant la parole, Ninon Ahoudjinou, président du Conseil d’administration de l’Ong Be The Best a expliqué que l’initiative des Awards de meilleurs modèles de ponctualité tient son essence de  la maxime du président John Kennedy : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour votre pays ». En décidant de récompenser ceux qui s’efforcent pour être toujours à l’heure que cela soit au bureau ou aux activités auxquelles ils sont invités, l’Ong Be The Best veut faire prendre conscience que tout développement repose sur une bonne gestion du temps. Ceci est d’autant plus indispensable quand on sait que selon les dernières statistiques de l’Insae, sur les 8h règlementaires de temps de travail, les béninois font à peine 3h. Le parrain de la cérémonie le ministre Jean-Claude Houssou qui, à l’occasion de cette cérémonie, a été fait membre d’honneur de l’Ong Be The Best, a souligné qu’en décidant de remplir cette mission avec volonté et abnégation, l’Ong Be The Best est en parfaite cohésion avec le Chef de l’Etat qui, chaque jour, demande aux membres du gouvernement de cultiver l’excellence. Il affirme que c’est l’année dernière qu’il a découvert cette Ong formée de jeunes dynamiques qui ont décidé de contribuer au développement du Bénin en célébrant la ponctualité dans un pays où on dit que le retard est un sport national.

B.H

En savoir plus...

1er tirage du jeu tombola Mtn Mobile Money : 12 motos et 150 bons d’achat de 20.000 F Cfa distribués

MTN-Momo

Mtn-Bénin a fait des heureux le vendredi 08 décembre 2017. Plusieurs abonnés ont reçu à Cotonou leurs cadeaux après le premier tirage réalisé dans le cadre du jeu tombola Mtn Mobile Money lancé depuis le 15 novembre 2017.

Le leader de la téléphonie mobile au Bénin donne la joie à ses abonnés en cette fin d’année. Il a en effet offert 8 semaines riches en cadeaux depuis le 15 novembre dernier. Et c’est déjà l’euphorie chez les abonnés. La semaine écoulée,  12 personnes ont pu recevoir des motos et 150 autres ont pu toucher des bons d’achat de 20000 F Cfa. Selon le Directeur général de Mtn Mobile Money, Virgile Toffodji, c’est pour rendre la vie radieuse aux abonnés  que le jeu a été organisé. Pendant  deux mois, a-t-il dit, Mtn Mobile Money a décidé de célébrer la fidélité de ses clients. Pour participer au jeu Tombola, clarifiera le Dg Virgile Toffodji, il faut faire des transactions sur Mtn Mobile Money en réalisant notamment des achats de crédits, des paiements, le réabonnement canal +, le transfert Mtn vers Mtn et Mtn vers d’autres réseaux et le transfert régional. Il a rappelé qu’il y a au total 48 motos et 600 bons d’achat de 20000 F Cfa à gagner. « Plus vous multipliez vos transactions sur Mtn Mobile Money, plus vous cumulez des points et augmentez vos chances d’être tiré au sort », a-t-il précisé. Le Dg Mtn Mobile Money exprimera par ailleurs ses reconnaissances aux abonnés qui ont fait confiance à ce service de Mtn-Bénin depuis bientôt 7 ans. « Vous êtes plus d’un million à faire confiance à ce produit. Vous nous avez fait confiance malgré l’intoxication. Nous continuons d’innover », a-t-il fait savoir. Ce vendredi, les abonnés ont manifesté leurs satisfactions suite au premier tirage supervisé par Me Tokpanou. « J’ai une très bonne impression du service Mtn Mobile Money. Je suis content et je demande aux autres abonnés de ne pas hésiter à participer au jeu tombola », a confié l'un des gagnants. Le prochain tirage sera réalisé dans quelques jours.

En savoir plus...

4e édition du programme Best Model of Punctuality : 18 nominés à l’honneur ce jour

Best-Model-of-Punctuality

Cotonou abrite ce vendredi 8 décembre la Cérémonie Annuelle de Récompenses des Meilleurs Modèles de Ponctualité! Cette activité initiée depuis l'année 2014 par l'Ong Be the Best permet de mettre la lumière sur les personnes/personnalités qui font de la bonne gestion du temps et de la ponctualité leur priorité. Comme il fallait s’y attendre les responsables de cette Ong ont mis les bouchées doubles pour que la cérémonie se déroule sans couacs. Au total 18 nominés sont retenus pour prendre part à la grande cérémonie. De sources bien informées, tous les nominés recevront des lots. Les lauréats recevront des trophées et attestation.


Nominés 2017 Best Model of Punctuality

Après la présélection et la première phase d'enquête, les 18 nominés retenus pour la dernière ligne droite de l'Edition 2017 du Programme BMP sont :

Administration Publiques et Institutions de la République

DAHOME Édouard
AHOYO Jean-Paul
ADIDJATOU Mathys

Société d'État

AMOUSSOU Huguette
SAIZONOU Mohamed
TOSSOU Laurent

Société Privée

TIKRY Corenthina
SATCHIVI Jean-Baptiste
METINHOUE Cossi E.

Éducation

AIVO Frédéric Joël.
BODJRENOU René.
AGOSSOU Noukpo.

Société Civile

VIOSSI Rock.
TOTIN Henri
HOUNGBADJI Firmin

Agents, etc.

DEGUE Jean-Pierre
AHOUANDJINOU Martin
AKLE Jémima.

En savoir plus...

Criminalité faunique : 6 personnes arrêtées à Ouidah pour trafic d’ivoires

Ivoires

Il n’y aura plus de cadeaux pour les auteurs des crimes environnementaux au Bénin. Le gouvernement de la Rupture est au jour le jour aux trousses des individus décidés à en découdre avec le patrimoine faunique béninois. Ils sont six présumés trafiquants à être appréhendés le mercredi 6 décembre 2017 à Ouidah (département de l’Atlantique) en possession de deux (2) pointes d'ivoires d'éléphants. Sur ordre des autorités béninoises, les éléments du Commissariat central de Ouidah et les forestiers ont mis aux arrêts ces présumés trafiquants avec la collaboration technique du programme Appui à l'application des lois sur la faune et la flore au Bénin (Aalf-Bénin). Le marché qu’ils ont préalablement conclu pour livrer ces deux pointes d’ivoires, l’équivalent d’un éléphant abattu, n’est pas allé à son terme grâce à la vigilance des forces de sécurité publique. Ces présumés trafiquants risquent de subir la rigueur de la loi. En effet, il est interdit d’importer, d’exporter, de réexporter ou de commercialiser des animaux sauvages ou leurs trophées et dépouilles en dehors des cas permis, selon l’article 154 de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin. Et puisque ces présumés trafiquants sont pris en fragrant délit, ils seront, dès que leur culpabilité sera prouvée, punis conformément aux dispositions de l’article 154 qui prévoit pour ces genres d’infraction, une amende de 300 000 à 800 000 F Cfa et/ou d’un emprisonnement de 6 mois à 5 ans. L’éléphant étant une espèce intégralement protégée et que la Rupture opte pour une "tolérance zéro" contre les crimes environnementaux, la sanction sera sans doute à la hauteur de l’acte commis.

Mike MAHOUNA

En savoir plus...

Sakété : L’ancien Maire Raliou Arinloyé en liberté

Raliou-Arinloye

Raliou Arinloyé a recouvré sa liberté. L’ancien Maire de Sakété jouit à en croire plusieurs sources de sa liberté depuis quelques heures. Il a quitté la prison civile d’Akpro-Missérété et regagné son domicile. Nos sources soulignent que l’ancien président du Conseil communal de Sakété n’a plus rien à craindre. Libre de ses mouvements, il pourrait se relancer sur la scène politique afin de regagner la confiance de ses militants. RaliouArinloyé avait été arrêté le 29 août 2017 par les éléments du Commissariat central de Pobè. On lui reprochait d’être mêlé à une affaire d’escroquerie domaniale.  Le président du Mouvement africain pour le développement et le progrès (Madep), SéfouFagbohoun serait cité dans la même affaire.

M.M

En savoir plus...

Affaire Mètongnon-Cnss-BIBE : Le Syntracef en grève demain

Laurent-Metognon

Les travailleurs du ministère de l’économie et des finances n’approuvent pas la détention du secrétaire général de la Fesyntra-finances, Laurent Mètongnon dans le cadre de l’affaire Cnss-Bibe. Réunis au sein du Syntracef, ils décident de déclencher un mouvement de débrayage de 24 heures à compter de ce jeudi 07 décembre 2017.Cette décision a été prise lors d’une assemblée générale extraordinaire que leur syndicat, le Syntracef, a organisée ce lundi 04 décembre 2017. Le Syntracef exige le rapprochement de l’audience de Laurent Mètongnon, ancien président du Cconseil d’administration de la caisse nationale de sécurité sociale. Ce dernier croupit en prison depuis le 23 novembre dernier pour avoir autorisé des placements de fonds à la banque BIBEibe entre 2014 et 2015 alors que cette institution financière était en difficulté. On lui reproche également  d’avoir pris des retrorétro-commissions sur ces placements de fonds.Afin que le peuple béninois puisse avoir une compréhension profonde du dossier Cnss dans lequel est impliqué  leur camarade Mètongnon, le Syntracef invite le ministre de la justice Joseph Djogbénou à monter au créneau pour éclairer la lanterne de l’opinion. Et des mouvements de protestation se poursuivent pour exiger la libération du syndicaliste. Affaire à suivre !!!

A.B

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !