TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bandeau-TocToc 1

A+ A A-

Fourniture d’intrants coton/Campagne 2017-2018 : La preuve que Talon, tamtameur et danseur

patrice-talon

(Tout sur l’appel d’offres taillé sur mesure)
Dans sa parution du jeudi 15 décembre 2016, votre journal Matin Libre titrait en manchette : Gestion de l'or blanc/Campagne 2017-2018 : Main basse programmée sur le coton!... Ledit article, tiré de Jeune Afrique, indiquait que « L'ombre de Patrice Talon plane sur l'ambitieux appel d'offres de la filière cotonnière du Bénin », un avis d'appel d'offrespublié le lundi 5 décembre par l'Association interprofessionnelle du coton (AIC) du Bénin pour satisfaire les besoins annuels en engrais et en produits phytosanitaires de la filière pour la campagne 2017-2018.L’auteur de l’article est allé loin en s’appuyant sur le fait que le cahier des charges dudit appel d’offres devrait éliminer, d'entrée de jeu, les opérateurs de taille moyenne tant il est exigeant...Un mois après, les faits sont là. Du moins, si l’on s’en tient à la livraison de Jeune Afrique d’hier jeudi, sur son site. Eu égard aux détails donnés par nos confrères sur ce processus de fourniture d’engrais pour la prochaine campagne cotonnière, tous les ingrédients sont réunis pour dire que Patrice Talon, président de la République est à la fois tamtameur et danseur dans le secteur cotonnier. Rien ne lui échappe ; même les appels d’offres sont visiblement taillés sur mesure. Lisez plutôt les derniers développements proposés à cet effet par Jeune Afrique.

La Sodeco, sous contrôle de Patrice Talon, seul candidat qualifié à l'appel d'offres pour la filière cotonnière!

Selon les informations de Jeune Afrique Business+, la SODECO, la Société de développement du coton sous contrôle du président du Bénin Patrice Talon par le biais de ses enfants, ressort comme l'unique participant retenu à l'appel à candidatures pour satisfaire les besoins en engrais de la prochaine campagne de coton au Bénin.

Dans un article publié le 9 décembre dernier, Jeune Afrique Business+ expliquait comment le cahier des charges de l’appel à manifestations de l’Association interprofessionnelle du coton (AIC) éliminerait d’emblée nombre de prétendants de la course en raison des conditions financières très exigeantes de participation. Sur les quatre propositions effectivement remises, seule la SODECO a finalement été retenue.

Les trois autres soumissionnaires étaient la SICREP, société de matériel et d’équipements agricoles de Paulette Kidjo, la sœur de la chanteuse béninoise Angélique Kidjo ; et deux sociétés inconnues, Klass International et Unidis. Mais, contrairement à la SODECO, aucune d’entre elles n’a pu être qualifiée faute de pouvoir remettre les chèques certifiés par les banques locales d’un montant de plusieurs milliards de F CFA. Elles disposaient toutefois d’attestations de financements de banque béninoises.

De sources locales, certains candidats ayant tenté à plusieurs reprises d’obtenir les chèques en question n’ont pu le faire car les administrateurs des établissements bancaires compétents pour ce genre d’opération leur ont opposé une fin de non-recevoir, ou étaient tout simplement absents.

Challenge, l’entité du pasteur évangéliste Augustin Toudji Sossa, était également sur les rangs, mais son représentant étant arrivé en retard à la séance d’ouverture des plis ce matin(hier jeudi 5 décembre 2016 NDLR) à 10h à Cotonou, son offre n’a pas été prise en compte!
La séance, qui a validé les offres dans la foulée, était présidée par Mathieu Adjovi, l’un des fidèles de Patrice Talon, et dirigeant de l’AIC, également arrivé en retard! Il était flanqué à sa droite de Bertin Adeossi, l’ancien DG de la SDI, le groupe de Patrice Talon, et actuel responsable de l’organisme semi-public ProCAD (Programme cadre d’appui à la diversification agricole).

Mathieu Adjovi a refusé de révéler le montant de l’offre de SODECO et de celles des dossiers retoqués.

Rappelons que lors de la précédente campagne, la SODECO avait acheté, entre avril et juin 2016, en gré à gré, et dans l’urgence, près 70 000 t d’engrais à la société suisso-singapourienne Mekatrade, couvrant ainsi déjà à l’époque la totalité des besoins de la filière coton du pays.

La notification officielle des passations de marché devrait être annoncée demain(ce vendredi NDLR) à 15h par Mathieu Adjovi.

Dix lots étaient proposés en tout, dont trois pour l’engrais (de 165 000 t représentant une valeur d’environ 80 millions de dollars) et sept pour des produits phytosanitaires (herbicides, insecticides, etc.). Pour ces derniers marchés, Af-ChemSodaco, société du groupe SDI, était également pressentie, mais elle n’est finalement pas apparue. SODECO devrait toutefois la solliciter pour satisfaire les lots.

Pour honorer les lots d’engrais, SODECO devrait probablement se tourner vers l’OCP marocain (engrais NPK), qui dispose d’un bureau à Cotonou, et, pour l’urée, vers les fournisseurs russes, nigérians ou égyptiens.

jeuneafriquebusinessplus.com

Dernière modification lelundi, 09 janvier 2017 05:25
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !