TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Campagne Maïs MatinLibre

A+ A A-

Rapport du commissariat aux comptes de la Ccib : Les preuves de la gestion hasardeuse de Satchivi

Jean-Baptiste-Satchivi

Gestion calamiteuse, approximative, hasardeuse, décidément aucun adjectif ne sera de trop pour décrire la gestion actuelle de la Chambre de commerce et d’industrie. Le rapport des commissaires aux comptes est accablant, tant Jean-Baptiste Satchivi fait preuve de légèreté depuis 2014 où il a pris les rênes de l’institution consulaire. En ce qui concerne la trésorerie, les commissaires aux comptes ont fait les constats suivants : manipulation importante de monnaie fiduciaire. Ce qui implique que les avoirs dans les caisses sont élevés, plus de 70 millions. Il y a donc un risque de vol et de perte quand on sait que les contrôles inopinés de caisse ne s’effectuent pas comme il se doit. De même les comptes de la Ccib ne sont pas rémunérés alors que les banques prélèvent des frais de tenue de comptes et d’intérêts débiteurs. Même la gestion de l’immobilier pose problème. Les commissaires aux comptes ont relevé que les immobilisations de la Ccib ne sont pas sécurisées : absence d’une police d’assurance multirisque, absence d’extincteur dans les bureaux de la Ccib. La gestion du parc automobile aussi laisse à désirer : pas de fiche de route pour les véhicules administratifs qui renseigne sur l’itinéraire et qui est signée par le Cva. La Ccib ne calcule pas périodiquement la consommation aux 100 km. Tout ceci expose la Chambre à un abus dans l’utilisation des véhicules et la consommation de carburant.

CCIB

Dernière modification levendredi, 29 décembre 2017 06:08
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !