TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Campagne Maïs MatinLibre

A+ A A-

Fonds de garantie du Trie : Le budget de discorde entre Satchivi et l’Assemblée consulaire

jean-baptiste-satchivi

On savait que Jean-Baptiste Satchivi dirige la Ccib comme son entreprise  Cdpa Agrisatch. Chaque jour, les faits démontrent que le président se comporte comme le seul maître à bord. Il est celui qui prend toutes les décisions qu’il fait passer comme celles du bureau. Il met devant le fait accompli aussi bien le ministre de tutelle que les autres membres du bureau. Le parfait exemple, c’est encore le projet de budget et de plan d’action du fonds de garantie du Transit routier inter-Etats (Trie) exercice 2018 qui alimente la polémique à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Des voix s’élèvent pour dénoncer une fois encore le non respect des textes et du règlement intérieur qui stipule que le ministère de tutelle, celui du commerce et d’industrie doit donner son accord avant la mise en exécution du budget. Mais comme à son habitude, comme c’est déjà le cas en 2017 sous le ministre Lazare Sèhouéto (lire ci-dessous la lettre du ministre Sèhouéto à ce propos), le président Satchivi est sur le point de mettre en exécution le budget Trie 2018 de plus de 7 milliards 700 millions sans l’avis du Bureau, de l’Assemblée consulaire et du ministre du commerce et d’industrie. Pire, des placements de l’ordre de 3 milliards 500 millions sont prévus pour être effectués en 2018 sans le moindre respect des règles de l’orthodoxie financière.

Voir les fichiers

Dernière modification lemercredi, 27 décembre 2017 04:28
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !