TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

SGB MAF GIF 1000x250px

A+ A A-

Culture

Salon national du livre : Cotonou carrefour du livre du 12 au 14 Octobre

SALON-NATIONAL-DU-LIVRE

Après la participation du Bénin à la 37ème édition du Salon du Livre de Paris du 24 au 27 Mars 2017, c’est au tour de Cotonou d’accueillir les manifestations consacrant la célébration du livre. Le Salon National du Livre du Bénin se tiendra les  12, 13 et 14 Octobre prochain dans les locaux de l’Infosec. Les acteurs de la chaîne du livre prendront part à cet événement dont le point focal  est "Le livre, vecteur de développement". Les écrivains, éditeurs, bibliothécaires et acteurs à divers niveau, de la chaîne du livre au Bénin, ont des raisons de se réjouir de l'organisation du Salon National du Livre. Une manifestation publique dont l'objectif est de promouvoir la lecture en favorisant le contact du public avec la production éditoriale nationale. Ces trois jours de synergie d'action autour du livre, favoriseront les contacts professionnels entre éditeurs, écrivains, libraires et bibliothécaires. Il s'agit d'un rendez-vous dont la vision principale est de favoriser  la promotion de la lecture, du livre, des auteurs béninois. A en croire le directeurdes arts et du livre, Léon Zoha,  la participation à ce salon est ouvert à tous les écrivains, libraires, bibliothécaires, éditeurs du Bénin. Pour une meilleure organisation du Salon, il convie les acteurs de la chaîne du livre, à se rendre au secrétariat de la Dal pour leur inscription dans la liste des participants ainsi que l'attribution des stands prévus à cet effet.  Il faut préciser que sous la direction de Léon Zoha,  les écrivains Florent Couao-Zotti, Florent Eustache Hessou et  Habib Dakpogan puis les éditeurs Koffi Attédé, des éditions plurielles et Amzat Hakim Laléyé (Laha Edition) sont revenus plus enrichis de la 37ème édition du Salon du livre de Paris du 24 au 27 Mars 2017. Rendez-vous auquel ont pris part quatre écrivains béninois de la diaspora : Ezin Pierre Dognon, Iman Eyitayo, Eliane Chegnimonhan et Sophie Adonon.  Etant donné que les 5 finalistes du concours littéraire national, Prix du président de la république seront connu le 13 Octobre prochain, leurs œuvres seront à l'honneur au cours dudit salon.

TG

En savoir plus...

Finale du concours « Miss Gnonnou Dagbé » : Léoncia Kotchoffa décroche la palme de la reine de la cuisine

miss-gnonnou-dagbe

Une vingtaine au départ de l’aventure en mars dernier, elles sont six candidates à s’affronter pour la phase finale du concours de promotion de l’art culinaire béninois et africain « Miss Gnonnou Dagbé », le dimanche 22 septembre 2017 à la place des fêtes Kayécha de Womey. Devant le public et sous l’appréciation d’un jury composé de professionnels de la cuisine, les candidates Léoncia Kotchoffa, Anne Marie Awadjihè, Mistourath Akinocho, Marie Madeleine Tété, Charlène Kounagbé et Nadège Tchanou ont été soumises à la préparation en live du mets traditionnel béninois Agbéli, accompagné de la sauce Assrokouin. Avant le challenge devant les fourneaux, les candidates ont présenté chacune un thème sur comment soigner son alimentation et ont défilé en parade et en tenue de ville pour marquer cette activité de célébration de la gastronomie béninoise. Après délibération du jury présidé par Virgile Abadagan, promoteur de l’événement Miss Ganzin, la candidate Anne Marie Awadjihè s’en sort avec le titre de deuxième dauphine. Elle est suivie de la première dauphine qui a pour nom Marie Madeleine Tété et la couronne de la première édition du concours Miss Gnonnou Dagbé a été remportée par la candidate N°1 Léoncia Kotchoffa. Pour récompenser leurs mérites, la miss est partie avec un gaz de 6kg plus accessoires, une marmite de 15 kg, un parapluie, un bon en informatique et une enveloppe financière de 100.000 francs Cfa. La première dauphine a été gratifiée d’une cousinière à deux fourneaux, une marmite de 5 kg, une série de casserole de 5 kg et une enveloppe financière de 30.000 francs Cfa. La deuxième dauphine part avec les lots en nature précédents plus une enveloppe financière de 20.000 francs Cfa. Quant-au reste des candidates, en plus d’une enveloppe financière de 5.000 francs Cfa, elles ont reçu également des lots en nature composés de pagne et de parapluie. Partant du constat que bon nombre de filles s’intéressent de moins en moins à la préparation des mets locaux, le concours d’art culinaire Miss Gnonnou Dagbé ambitionne d’encourager les jeunes filles à la préparation des plats traditionnels en vue de redorer le blason de l’art culinaire béninois et africain.

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

Evangile du rire : Lucas Alavo sort le grand jeu

theatre

La grande messe du rire dénommée "l’évangile du rire" a une fois encore réuni ses fidèles au centre Africa Sound city du promoteur Jah Baba. Pour l'occasion et aux côtés du révérend Anicet Adanzounnon, promoteur de ‘’l'évangile du rire’’, il y avait le chantre Lucas Alavo. Comédien béninois, Lucas a sorti le grand jeu ce vendredi 29. Il entre ainsi par la grande porte dans le cercle très fermé des humoristes béninois. Un spectacle digne des grands jours, un humour dépourvu de niaiserie avec un texte bien ficelé et inspiré de l'actualité, tel était le plat de la soirée. Le public n'a pu se retenir. De temps à autre des éclats de rire ponctuaient le spectacle et lui conféraient tout son caractère particulier. Des voix se sont accordées à la fin pour dire que le jeune Alavo a sorti le grand jeu. « Je le connaissais humoriste, mais pas comédien, mais ce que j'ai vu ce soir, me laisse sans voix »,  a laissé entendre un spectateurà la fin de la messe. « Je reste admiratif et je l'encourage à continuer », a ajouté un autre. Pour Anicet Adanzounnon, « promouvoir l'humour béninois reste le leitmotiv de ce rendez-vous qui en deux ans déjà, a vu défiler sur la scène de " Africa sound city" plusieurs humoristes des moins connus au plus connus. La grande messe du rire n'a cessé de mettre la lumière sur ces acteurs du rire qui ne sont pas valorisés. Pour finir, le public a été invité pour le prochain rendez-vous  avec un autre chantre du rire toujours à Africa sound city.

TG

En savoir plus...

Edition 2017 du concours national d’écriture ‘’Plumes Dorées’’ : Charbel Noutaï s’offre le sésame

Charbel-Noutai

Le concours national d’écriture « Plumes Dorées » a connu son épilogue samedi 30 Septembre 2017 au siège du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) à Cotonou. Au cours de ce rendez-vous littéraire trois genres ont été à l’honneur : la nouvelle, le théâtre et le roman.Selon Koffi Attede directeur des Editions Plurielles, « ‘’Plume Dorées’’ est un concours littéraire initié pour détecter, former, publier et promouvoir les jeunes auteurs de 18 à 35 ans dans trois genres littéraires. Il s’agit de la nouvelle, du théâtre et du roman ». Pour le compte de cette édition, c’est  Charbel Noutai qui a été consacré gagnant de la 9e édition et Joël Hounkpe comme gagnant de la 10e édition  de ce concours. Selon  Célestin Dembele directeur de programme à Helvetas Swiss inter coopération, « notre pays a besoin de créativité et c’est cette créativité qui ouvre la porte à l’innovation ce qui passe forcément par la littérature ». Pour le représentant du ministre de la culture, Betinida Bernard, « la promotion de la littérature d’un pays passe nécessairement par la promotion de l’écriture ».  Mais par la suite, il affirme que dans le domaine de l’écriture et de la lecture publique au Bénin beaucoup reste à faire. Il poursuit pour finir que ce concours national d’écriture  s’inscrit parfaitement dans la  vision du Chef de l’Etat, qui entend faire de l’écriture un repère dans la sous-région.  Ainsi que faire des écrivains des éclaireurs de conscience et les portes flambeaux de leur temps. Le rendez-vous est donc pris en 2018, pour la 11eme édition de ce concours littéraire.

Thérèse Wohndéna GNITONA (Stag)

En savoir plus...

Masa 2018 : Liste officielle des groupes sélectionnés

festival

(Près d’une demi-centaine de béninois sont attendus)
Le Marché des Arts du Spectacle Africain Masa  2018 a sorti la  Liste officielle des groupes sélectionnés. Du 27 au 30 septembre 2017, le Comité Artistique International du Masa a tenu à Abidjan sa réunion technique.Il a analysé 677 dossiers de candidatures parvenues au siège du marché selon l’une des modalités suivantes : via le site internet, par dépôt physique ou par la poste.Plein de candidatures envoyées des quatre coins du monde entier ont été enregistrés. entre autres pays postulants : l’Afrique du Sud, Algérie,  Allemagne, Bahreïn, Belgique, Bénin, Burkina Faso, Brésil, Cameroun, Canada, Cap-Vert,  Centrafrique, Colombie, Comores, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Egypte, Espagne, Ethiopie, France,  Gabon, Ghana, Guadeloupe, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale, Guinée Conakry, Guyane, Haïti, Iles Maurice, Iles de la Réunion, Jamaïque, Japon, Madagascar, Mali, Maroc, Martinique, Mauritanie, Mexique, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda, RDC, Rwanda, Sénégal, Suisse, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, USA, Zimbabwe, pour ne citer que ceux-là. A l’issue des travaux, le Comité Artistique International a arrêté la liste des groupes artistiques sélectionnés qui se présente comme suit : 20 groupes en Musique, 8 en Danse, 8 en Théâtre, 8 en Conte, 10 en Humour, 8 en Arts de la rue, 3 en Slam. C’est ainsi que 65 groupes dont 12 de la Côte d’Ivoire ont été retenus dans la sélection officielle et près d’une cinquantaine provenant du Bénin. La 10ème édition du Masa qui coïncidera avec le 25è anniversaire du Masa se tiendra du 10 au 17 mars 2018 à Abidjan autour du thème : Quels modèles économiques pour les arts de la scène ? Troupes, Salles de spectacles et festivals.Une table ronde animée par des grands témoins rappellera les enjeux et le contexte à l’origine de la création du Masa en 1993.

TG

En savoir plus...

Lancement Officiel du Roman ‘’Le pacte’’ : Claude Balogoun fait l’unanimité autour de lui

Claude-Balogoun

Le deuxième ouvrage du vidéaste Claude Balogoun a été rendu disponible sur le marché livresque, samedi 30 septembre 2017 à l’espace culturel Artisttik Africa.‘’Le pacte’’, « un roman sur les errances sociales de la bourgeoisie locale, éclairées par une écriture de la retenue, juste et dynamique », selon le préfacier Florent Couao-Zotti, peut désormais s’acheter comme de petits pains dans les rayons des librairies du Bénin et d’ailleurs. Le représentant des artistes au Conseil économique et social(Ces) a choisi le jour de son anniversaire pour procéder à la publication de ce nouveau produit de son imagination. C’était donc un double événement qui a rassemblé hommes et femmes de Lettres, personnalités à divers niveau dans le secteur artistique et culturel ainsi que des autorités politico administratives autour de Claude Balogoun. La cérémonie a permis aux invités de prendre connaissance du contenu de l’ouvrage à travers la présentation du chroniqueur littéraire Tanguy Agoï. Dans une présentation faite en trois temps le journaliste-chroniqueur a  proposé à l’assistance un bref résumé de l’œuvre, ensuite il a donné son avis sur la forme et le style de l’auteur puis pousser sa curiosité sur certaines subtilités relatives  au livre. « ‘’Le pacte’’, roman, et deuxième livre de Claude Balogoun après ‘’Houèdo suivi de Gbèxo’’,un livre à la couverture blanche et publié aux Editions Plurielles traite d’un accord scellé ou si vous voulez, noué entre une personne, Alain Coovi,  et des esprits.J’ai fait exprès d’utiliser le verbe nouer pour attirer l’attention sur la corde qui se trouve sur la première de couverture »,souligne le présentateur avant de montrer que l’ouvrage se laisse consommer d’un trait à cause de son style fluide et la simplicité dans la construction des phrases à travers le contenu.

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

Promotion du secteur du textile : L’association des créateurs de mode présentée au public

artisanat

C’est pour se faire connaître du grand public que les membres de l’Association des créateurs de mode ont donné une conférence de presse ce samedi au Golden Tulip. Charlemagne Andoche Amoussou et les autres membres ont expliqué les tenants et aboutissants de leur structure.

Ils font le même métier. Leur secteur est prometteur, porteur et plein d’avenir. Ils le savent et sont conscients de la nécessité pour eux de rester unis. Les professionnels du tissu ont officiellement présentés au public béninois l’Association des créateurs du mode. Certes, cette structure a déjà  douze mois d’existence avec un parcours bien nourri.  

« La mode au Bénin connait une forte influence des autres pays africains notamment le Sénégal, la Mali, la Cote d’Ivoire et le Burkina Faso dont l’impact est visible dans leurs habitudes vestimentaires nationales. Et si le secteur de la mode fait rêver, il en est pas moins économiquement dynamique et générateur d’emplois variés », indique Lolo Andoche, le président de l’Association. « Mais l’absence de synergie d’action entre les acteurs de la mode Béninoise laisse place à une négligence des acteurs publics et constitue l’un des facteurs essentiels qui a mis le secteur dans une position de victime non active qui programme sa mort lente et assurée.  Le défi étant devenu si grand, et en considérant que nul ne peut seul surmonter les difficultés de la vie et en réaffirmant son profond attachement  à la mise en commun, à l’entraide, à la solidarité, au développement à la base et résolu en tant que Association des Créateurs de Mode du Bénin animé d’un même esprit de créer le cadre nécessaire à ce développement, il était donc impérieux de renforcer les capacités des acteurs de la mode tant au niveau managérial que technique et de créer une chaine de solidarité agissante autour du secteur par la mise en commun des efforts et des moyens, et des plaidoyers auprès des pouvoirs publics pour une prise en compte plus accrue de ce secteur grand pourvoyeur de devises et de développement pour tant de pays en Afrique, en Europe, en Asie et dans le monde », poursuit le président face aux professionnels des médias.  

Si le secteur du textile qui, en définitive, valorise le coton est mieux considéré, il sera davantage créateur de dividendes économiques.

C’est pourquoi, durant les 12 premiers mois de son existence, l’ACMB a fait le diagnostic de la situation et formuler des approches de solutions dont l’opérationnalisation sera vitale pour les professionnels du secteur et l’économie nationale.

J.C

En savoir plus...

Spectacle de musique : Le Duo Debademba à Cotonou

Duo-Debademba

Mohamed Diaby et Abdoulaye Traoré seront simultanément à l’institut français de Cotonou et  à Africa Sound city pour un voyage à travers le blues et le mandingue. Le vendredi 29 septembre 2017 les deux artistes feront la scène dans les murs de l’ancien Ccf à 20 heures 30, puis à 23 heures dans les locaux de Jah Baba à Kindonou. Ils entendent offrir aux mélomanes béninois un spectacle de détente avec à la clé un inhabituel, Mohamed au chant et Abdoulaye à la guitare.  

TG

En savoir plus...

Première édition du Festival mondial du Livre : Un événement pour célébrer la plume et l’intelligence

litterature

Le ‘’Femoli’’, festival mondial du livre est une initiative du conseil national des acteurs de la chaîne du livre et de la lecture (Cnacll) et de la fédération des associations d’écrivains gens de lettre et assimilé (Faegla). Elle se déroule au palais des sports du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou les 13, 14 et 15 octobre prochain. Toute personne ayant déjà publié un ouvrage y est invité. Les participants auront droit à l’exposition de leurs différentes productions littéraires en vue d’attirer les amoureux du livre à les découvrir. Ce sera donc une grande occasion,  de partage d’expérience, d’échange et de découverte de nouveaux auteurs. Avec le ‘’femoli’’ le livre occupera désormais une place de choix dans le processus de promotion de la culture au Bénin.

TG

En savoir plus...

38ème édition de la journée mondiale du tourisme : L’évènement célébré par une conférence-débat

journee-du-tourisme

Les acteurs de la chaîne du tourisme béninois se sont réunis, mercredi 27 septembre 2017, à la salle Vip du ministère de la culture et du tourisme pour célébrer, comme toutes les autres nations du monde entier, la journée mondiale du tourisme. À l’occasion, le Ministre Ange N’koué a fait savoir que plein de défis  restent à relever pour une destination Bénin rayonnante. « En vous invitant chers partenaires, acteurs de la chaîne du tourisme, des voyages, de l’hôtellerie, de la restauration, des transports, de la promotion et de la valorisation des patrimoines naturels et culturels à cette journée, c’est vous dire combien nos actions doivent converger vers un seul but, celui de repositionner le Bénin dans un environnement géopolitique qui est le nôtre »,manifeste l’autorité ministérielle. Et cette volonté du ministre, qui entend dans une ferme conviction, faire du Bénin un important pôle d’attraction sur l’échiquier international, est partagée par les partenaires qui ont pris part à la conférence-débat relative au thème principale dont le libellé est « Tourisme durable-un outil au service du développement ». Pour que le tourisme soit effectivement un levier du développement, cela passe par la sureté et la sécurité dans le secteur du tourisme. Dans ce sens,un sous-thème a été également décortiqué par les panélistes où le cas pointu de certains hôtels et musées ont été passés au peigne fin. Aussi une réflexion a été menée autour des perspectives de la géopolitique du tourisme pour une destination Bénin rayonnante. C’était une occasion pour Is-Deen Bouraïma, le représentant des promoteurs d’hôtel, d’adresser à l’autorité ministérielle une considérable liste de doléances pouvant permettre d’amorcer une transfiguration du tourisme béninois. « C’est le lieu de rappeler que par les actions engagées depuis avril 2016, le gouvernement y travaille déjà et n’attend que notre engagement et notre partition pour insuffler un nouveau dynamisme au développement et à la promotion du tourisme local, national et international », exhorte le Ministre.

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !