TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bluediamond-TV

A+ A A-

Culture

Edition 2018 de Miss Tourisme : L’appel à candidature lancé

Giscard-Crystal

Il s’agit d’un concours de valorisation et de promotion du patrimoine touristique et culturel du Bénin à travers la beauté et l'intelligence féminines. Initié par le jeune promoteur Giscard Crystal, cet événement accueille chaque année les jeunes filles béninoises célibataires sans enfant, dans la tranche d’âge de 18 à 25 ans. Après admission sur une sélection filtrée, les candidates rivalisent d’ardeur à travers des parades à la phase finale pour exposer leur beauté intellectuelle et physique au public. Pour postuler la candidate doit avoir un minimum de 1m68 en taille et un niveau bac. Le comité d’organisation signale que rigeur est tenue pour ce qui concerne la disponibilité lors du déroulement des différentes phases du concours. La date limite du dépôt de candidature est fixée au  10 mars 2018.


Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

Promotion de la culture béninoise : L’initiative ‘’Aïhoun’’ prend son envol

aihoun

Une soirée de divertissement sera animée mercredi 21 février 2018 à l’espace culturel ‘’Mayton promo’’ sis à Calavi. Ce sera un moment d’égaiement entre amoureux des arts vivants et acteurs. En réalité, le Projet ‘’Aïhoun’’ est une initiative de l’espace culturel ‘’Mayton Promo’’ dirigé par Toni Gnanbodè. Il vise à donner corps à l’expression scénique à travers : conte, slam, rap, humour et danse.  C’est un cadre créé  pour apporter un plus à l’expression artistique et culturelle, notamment dans le secteur de la danse et du théâtre.

T.G

En savoir plus...

Considéré depuis un moment comme complètement émietté : Le groupe Afafa donne le signal d’un retour en force

Afafa

Plus personne ne les imagine encore ensemble ou du moins,ne se fait l’idée de les revoir arpenter de nouveau un même couloir social. Mais les voilà dans une vue surprise postée sur la page facebook de Assido, un des membres influents de l’un des meilleurs  groupes béninois  de musique qui a fait ses preuves et merveilles dans un passé récent. Le groupe Afafa lance un grand signal de son retour en bloc au-devant de la scène musicale béninoise. Ce n’est pas une première fois que Degnon,Assido et Vidégla,c’est-à-dire le trio Afafa, se retrouve ensemble publiquement depuis que le groupe est pris pour mort sur l’échiquier musical. L’avant dernière fois, c’était au géant concert organisé par le gouvernement dans le cadre de la fête de l’indépendance au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou. Loin d’être une prédiction, c’est un signe qu’une entente est en train d’être raffinée entre les trois. Et bientôt cette entente sera sans doute assortie d’un tube qui relancera de plus belle la machine des belles mélodies aux empreintes philosophiques. Ce sont eux qui ont eu le génie de passer dans un de leur morceau, le message selon lequel « Les gagnants ne sont pas ceux qui n’ont jamais chuté. Mais c’est ceux qui ont su toujours se relever… » Fort de cela, le groupe Afafa tant réclamé aujourd’hui par les mélomanes d’ici et d’ailleurs, doit prouver qu’il n’est pas encore prêt à être classé définitivement sur la liste des groupes de musique disloqués et oubliés du public.  

T.G

En savoir plus...

Séminaire PAG-ODD culture : Les acteurs culturels pour un intense moment de connaissance

Seminaire-PAG-ODD-culture

Après les tumultes et les instabilités qui ont jalonné la gestion du secteur culturel au Bénin depuis l’arrivée du nouveau régimeau pouvoir, il est temps pour les acteurs et opérateurs culturels béninois de s’assoir autour d’une même table pour échanger au sujet de la situation. Dans cette vision, un séminaire intitulé ‘’Séminaire PAG-ODD culture’’ s’apprête à lever ses rideaux. Il s’agit d’une grande séance d’échange et de communication autour des questions brulantes de l’actualité culturelle au Bénin en relation avec le contenu du Programme d’actions du gouvernement et des Objectifs du développement durable prônés par les organismes internationaux. En cours de préparation sous la supervision du représentant des acteurs culturels au Conseil économique et social, Claude Balogoun, cette séance, qui se tient, Jeudi 15 février 2018,à partir de 08 heures à la grande salle du Fitheb de Cotonou,devrait permettre d’accroitre chez les acteurs et opérateurs culturels béninois une connaissance plus ou moins profonde des Odd et du Pag qui affiche un grand intérêt pour l’essor de la culture béninoise. Aussi facilitera-t-elle des propositions de levier d’actions probantes en faveur de la pratique artistique et culturelle dans le pays. Cette rencontre combien importante, attend d’enregistrer la participation active de tous les acteurs intervenants dans la chaîne culturelle au Bénin. Rendez-vous est donc pris.

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

Miss estudiantine Bénin 2018 : Voici les 19 candidates préselectionnées

miss-estudiantine

Au cours de la phase présélective de la onzième  édition de l’élection "Miss Estudiantine Bénin",  le jury présidé par Madame Urielle HOUNDETON a déclaré que les demoiselles Faouziath AGUIDI, Arielle SEGBEMON, Mercedes CESSOU, ADJANOHOUN Cipora Marie-Michelle, Zeynab SARE, Chimène TOBOSSI, Doreane Izbath KPAKOUTE, Printania GNIMAGNON, Mélanie  DJOSSOU, Farah TOUKOUROU, Gloria GANSE, Manichath TADJOU, Oroncia DANSOU, Bérénice MIGAN ASSOGBA, Marlyse AHOUANGBEVI,  Jacqueline ANANI, Sexluce SENOU, Florice Céline AZONMENOU et Grâce ADJAGBA sont retenues pour la grande sélection de ce concours de beauté en milieu estudiantin.

Étaient présents à cette phase présélective à ESAE Gbèdjromèdé, les responsables à l’organisation et les anciennes MISS. Rappelons que cette phase présélective était une réussite totale, avec la présence effective de la "Miss Estudiantine Bénin" 2017, Gisèle TCHEZOUN  et de ses Dauphines. Il faut noter que l'encadrement des candidates se fait par l'ancienne Miss Estudiantine Bénin 2016, Mahessaa YOROU. Prenant la parole, le promoteur de cette inédite élection, Eméric Joël ALLAGBE a rappelé l’historique de cette élection et en a profité pour parler des dispositions prises par le comité d’organisation pour la grande finale qui est prévue pour le samedi 31 Mars  2018 au CNCB. ” Vous êtes tous convaincus que la finale vient au début de la réalisation du Programme d'Actions du Gouvernement,  il s’agit du PAG annoncé par l’actuel locataire de la marina; c’est dans cette optique que le thème retenu par le comité d’organisation est : Développement du Bénin: "Ma contribution pour la réussite du Programme d'Actions du Gouvernement (PAG)". C’était ce qui avait retenu notre attention dans le mot du promoteur de cette élection. Il en a profité pour lancer un vibrant appel aux personnes aimant la chose culturelle de se rapprocher du comité d’organisation ” Emeric Production “. Les sponsors et annonceurs sont également attendus, sans oublier les soutiens moraux et matériels de tous les Béninois pour la réussite de cette messe de la célébration de la beauté estudiantine béninoise. Souhaitons que les personnes de bonne foi accompagnent véritablement les organisateurs pour une parfaite organisation.

Cell/Com  Miss Estudiantine Bénin

En savoir plus...

2ème édition de Miss Gnonnou Dagbé : Les inscriptions lancées à partir du 1er mars

beaute

Les inscriptions pour le compte de la deuxième édition du concours d’art culinaire Miss Gnonnou Dagbé seront lancées à partir du 1er mars 2018 et ce pour une durée de 30 jours. Après le succès franc qu’a connu la première édition de ce concours tenue en 2017 dans différents départements du Bénin, le comité d’organisation entend mettre les bouchées doubles pour une réussite plus épatante de l’édition 2018. Miss Gnonnou Dagbé est en effet un concours d’art culinaire qui met en compétition une vingtaine de jeunes femmes qui, à travers la cuisine, font la promotion de la gastronomie béninoise. En 2017, ce concours a fait le tour de 3 départements du Bénin à savoir l’Atlantique, le Littoral et le Mono. En 2018, le comité d’organisation compte scionner 3 autres départements en plus des trois qui ont accueilli l’évènement l’année dernière. L’objectif, c’est de réussir à rassembler le plus grand nombre de Béninois et d’étrangers autour de ce concept qui œuvre pour la promotion et la valorisation de l’art culinaire béninois. Pour Boris Adohouannon, promoteur du concours Miss Gnonnou Dagbé, « cette initiative est mise sur pieds pour valoriser nos mets et parallèlement pour inciter nos sœurs à aller à la cuisine ».  Pour le moment les petits plats se mettent dans les grands pour la réussite de l’évènement. Cependant, les inscriptions seront ouvertes à partir du 1ermars prochain pour toutes les jeunes femmes âgées entre 18 et 27 ans à la date de clôture des inscriptions. En invitant toutes les femmes remplissant les conditions à participer au concours, Boris Adohouannon promet redorer le blason de la gastronomie béninoise à travers cet évènement. Beaucoup d’innovations seront au rendez-vous cette année a-t-il conclu.

TG

En savoir plus...

Retour au-devant de la scène musicale : Anderson Rolf revient avec « Une pierre deux coup »

Anderson-Rolf

Juste un répit pour mieux sauter. AndersonRolf est encore là dans  « une pierre deux coup». Il a récemment annoncé son retour au-devant de la scène et c’est chose faite. Les mélomanes et ses fans pourront désormais se régaler d’un nouveau titre fraichement cuisiné. Le  nouvel espoir de la musique béninoise met sur le marché discographique son tout nouveau tube pour susciter l’émotion. Après nous avoir fait danser sur « Afrotrap229 », régalé avec le clip « Stop » puis envolé avec « Unis for life », il promet cette fois-ci nous faire toucher les hautes sphères sur une nouvelle tendance très peu connue du public béninois. Il s'agit de la "Pop Dancehall ". « je suis convaincu que ce hit que je prépare fera tabac »  a-t-il affirmé. Ce tube sortira la fin du mois de Février a-t-il poursuivi. Il sera disponible sur la plateforme youtube et sur d’autres sites de téléchargement légal.  AndersonRolf martèle que, pour l’instant, toute l'équipe Rose De Lima Entertainement s'active déjà de tous les côtés pour sa sortie officielle.   « Ma mixtape "Désillusion" est belle et bien pour 2018 », confie-t-il sans pour autant donner une date fixe. Que cache-t-il derrière ce projet qui met du temps à sortir faisant saliver de plus en plus ces fans ? Plusieurs interrogations auxquelles l’artiste a répondu avec sourire, « Vous aurez un aperçu de la réponse à cette question dans quelques semaines ». Il en a profité pour inviter la population béninoise à rester câbler car quelque chose se prépare.

Thérèse Wohndéna GNITONA (Coll)

En savoir plus...

Promotion de la culture béninoise à l’international : L’Ensemble Artistique et Culturel GUELI fait des prouesses

Ensemble-Artistique-et-Culturel-GUELI

Deux peuples, deux cultures fortes. Depuis le Vendredi 02 Février 2018, l'Ensemble Artistique et Culturel GUELI du Bénin sert de vitrine pour la richesse culturelle  béninoise en Normandie. Spécialisé dans la promotion des danses patrimoniales du Bénin, ce regroupement de Nicolas Houénou de Dravo est en train de montrer toutes les merveilles du patrimoine culturel immatériel béninois aux habitants de la Normandie. Ce Vendredi 09 Février 2018, le dernier spectacle fait de chants et de danses leur a été  donné au cours d'un dîner de gala. Un spectacle qui expose au grand jour,les lumières du brassage culturel entre le Bénin et la Normandie. Le Ballet GUELI est un groupe béninois qui exporte le Bénin à travers le monde. C’est un pont reliant ce beau pays aux dimensions artistiques et culturelles incommensurables aux autres continents. « Un don de la nature que tout être humain vivant sur cette terre doit chercher à viser. Alors à vos marques prêt portons avec L'Ensemble artistique et culture GUELI à travers de très beaux tableaux de danses folkloriques presque toutes tirées du panthéonvodoun » s’esclaffe un des membres après le spectacle.

TG

En savoir plus...

Probable report du Fitheb 2018 : Désolation, angoisse et fiel dans le rang des comédiens

FITHEB

La 14ème  édition du Festival international de théâtre du Bénin était annoncée pour  se tenir en mars 2018. Le mois de janvier est bouclé   celui de février tend vers sa fin. Mais  jusque-là, aucune information officielle ne circule autour de la tenue ou non de la biennale. Tout est encore flou dans la tête de tous ceux qui interviennent dans le déroulement de ce grand événement. Rien n’annonce les couleurs de l’organisation du Fitheb 2018. Il n’y a pas d’appel à création,  les artistes  devant prendre part à la biennale ne sont  donc pas connus. L’appel à accréditation pour la presse  et autres n’est pas lancé. En définitive, il n’y a aucun signe de communication qui promet  l’événement. Rien du tout. Face à cette situation qui traine dans la poussière  le visage  culturel du Bénin, aucun acteur culturel béninois ne reste insensible.  En tout cas,  le comédien, le metteur en scène, le dramaturge, le scénographe, le conteur, le slameur, le poète, le chanteur, le danseur  qui aime le Bénin et qui  aime ce festival a son mot à dire au sujet de ce  doute fantomatique qui plane sur  la tenue à bonne date de L’édition 2018 du Festival International de Théâtre du Bénin.


TG

Ils sont touchés…

Victor Goudahouandji(acteur, Comédien) :

« Reporter le Fitheb, le seul festival de théâtre dans les normes de recevabilité du pays qui impacte la sous-région et fait parler du Bénin culturel au-delà des frontières, est une situation tristement inconfortable. Je ne me prononce habituellement pas sur ces questions, car la politique touche à tout, partout et n'importe comment. Ceci vient confirmer l'état du Bénin culturel. Notre culture déjà moribonde vient d'être jetée au cachot. C'est la preuve tout simplement que le secteur culturel et plus précisément théâtral ne fait pas partie des priorités du gouvernement de la rupture... Le malaise est grand et prend de l'ampleur. C'est une situation alarmante, espérons que le pire ne se produira pas(suppression du Fitheb). Ça ne me surprend pas mais c'est suffisamment grave. »

Jean-Louis Kédagni (Acteur, comédien et directeur de l’espace culturel Festhec) :

« L'administration n'a jamais été une continuité et je me disais avec le nouveau départ cela pourrait être mieux, mais c'est le nouveau refus des décisions de l'autre. La culture, précisément les arts vivants est l'après dernière chose que pense ce gouvernement. Une programmation d'un des plus grands festivals de l'Afrique est une des choses à respecter pour le respect du développement que l'on pense avoir, pour la visibilité que l'on veut avoir, pour la considération que l'on veut que les autres nous accordent. Mais non, on pense que le Fitheb est un festival scolaire ou les apprenants sont là à tout moment alors que même ici, les examens discutent et imposent leur date aux organisateurs qui parfois sont plus que le Ministère. C'est normal quand même, puisque si on a été une fois à la répétition des artistes, on peut devenir responsable de la culture au Bénin. »

Propos recueillis : Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

1ère éditionde la coupe ‘’Kerensky’’ de scrabble : Une initiative pour rehausser le niveau littéraire de la population

scrabble

Le jeu littéraire connu sous le nom de scrabble est un loisir qui favorise l’éclosion du niveau intellectuel. Pour le promouvoir, un challenge a été initié en vue de susciter l’adhésion des aspirants.Le trophée Kerensky de scrabble est une coupe éponyme parrainée par le Vice-Président de la Ligue Borgou Alibori, Zinsou Pince kérensky. Samedi 10 février à partir de 09heures la première édition ouvrira ses portesà l'Institut français de Parakou.Le trophée se jouera alors entre les fanatiques de ce jeu. Initié par le nouveau Bureau de la Ligue qui compte faire de Parakou un centre vivant du Scrabble au Bénin, ce trophée vient provoquer l’émulation au sein des amoureux de la chose littéraire.

TG

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !