TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

A+ A A-

Loupe sur le trône royal du Danxomè : Tassi Hangbè, la reine effacée de l’histoire épique du royaume

Tassi-Hangbe

Tassi Hangbè est la première et la seule femme à avoir régné à Abomey, sur le trône du Danxomè. C’était au 18è siècle. Elle était la fille du roi Houégbadja et la sœur jumelle du roi AKABA. La reine Hangbè a gouverné et fait la guerre comme ses prédécesseurs. A cette époque-là, on n’avait pas l’habitude de voir une femme à la tête d’un royaume. Alors les récits retraçants les exploits et la gloire des rois du Danxomè  l’ont quelque peu oubliée. Voici son histoire.

Quand le roi Akaba meurt à la guerre en 1708, son fils est trop jeune pour gouverner. C’est donc Hangbè, la sœur du roi, qui prend le pouvoir et devient la reine du Danhomè. Hangbè prend également la tête des troupes d’Abomey et continue les guerres de son frère. Elle remporta la bataille de Lissèzoun et vainquit le royaume de Wémè. C’est Tassi Hangbè qui a constitué le premier régiment des amazones. A Abomey, ces courageuses femmes guerrières étaient appelées les « Agodjié ». Elle assurait la sécurité de la cour royale. Elles étaient employées dans l’espionnage des camps ennemis. Et elles intervenaient dans les attaques finales des guerres. Il n’y a pas eu de cérémonie officielle pour signifier que Hangbè est la reine. Mais elle a porté tous les insignes du pouvoir royal : Saloubata (les sandales), avotita (grand pagne tissé et décoré), mankpo (la récade)…Le siège et le parasol royaux l’accompagnaient aussi. Le peuple, la famille royale et les dirigeants de la cour lui manifestaient le respect dû à un son rang. Mais dans le royaume et jusqu’au palais, les hommes s’opposent à voir une femme sur le trône. Des complots au sein de la dynastie royale sont montés contre la reine Hangbè. Malgré cela, Tassi Hangbè dirige les affaires du royaume. Elle s’intéresse à la vie de son peuple, à la religion et aux arts. Elle tient son rôle de Reine, mais la pression est grande. Au bout de trois ans, la reine est fatiguée par ces querelles. Elle laisse le pouvoir à son jeune frère Dossou. En 1711, celui-ci devient le régent du royaume qu’il va gouverner pendant 21 ans.Lors de son intronisation, Dossou prend le nom d’Agadja. Depuis, on a un ́peu oublié Tassi Hangbè et l’histoire a surtout retenue le nom d’Agadja. Mais le palais de Tassi Hangbè,qui a gouverné comme 5ème reine de la dynastie, existe toujours à Abomey. Ainsi, Tassi Hangbè n’a pas complètement disparu. A Abomey, ses descendants continuent de faire des cérémonies pour honorer sa mémoire.

Source : Bénin ma patrie

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !