TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU
A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

Organisation du Fitheb 2018 : 16 au 24 novembre, date officielle retenue pour l’épiphanie théâtrale

Oswald-Homeky

(Un Fitheb de haut standing et de renaissance  selon le ministre)
À la faveur d’une conférence de presse qui a réuni les hommes des médias hier, mardi 27 mars 2018, au ministère des sports du tourisme et de la culture, Le ministre Oswald Homeky conjointement avec le Directeur du Festival international de théâtre du Bénin(Fitheb), Erick-Hector Hounkpè ont annoncé la date officielle de la tenue de cette manifestation théâtrale d’envergure.

« Nous avions annoncé un Fitheb qui rompt avec les erreurs et les insuffisances du passé. Nous avions annoncé que le Fitheb sera l’événement qui rassemblera désormais la crème du théâtre d’ici et d’ailleurs ». Cette ferme volonté du gouvernement du président Patrice Talon annoncé par le Ministre en charge des sports, du tourisme et de la culture, Oswald Homeky, prendra tout son sens d’ici peu. Et la date de ce mardi 27 mars 2018, où le théâtre se célèbre au plan mondial,  a été choisie à dessein pour faire l’heureuse déclaration tant attendue par le monde théâtrale béninois. C’était à la salle de conférence du ministère des sports du tourisme et de la culture.   « Le Fitheb nous y sommes et il est important que nous annonçons la date : c’est du 16 au 24 novembre 2018. L’événement va s’étendre sur six villes : Porto Novo, Cotonou, Lokossa, Abomey Parakou et Natitingou. Et c’est ce que signalait déjà le ministre il y a quelques instants, c’est pour trouver une manière de couvrir tout l’étendue du territoire nationale » fait savoir le Directeur du Fitheb, Erick-Hector Hounkpè à sa prise de parole lors de la conférence de presse. Placée sous le thème : « Théâtre et engagement civique et social pour un développement durable», cette 14ème édition du festival accueille environ trois cent festivaliers locaux et internationaux puis espèrent le million de spectateurs. À en croire les propos du Directeur, ce sera un palpitant moment de rencontre, d’échange et de partage d’expériences pour tous les acteurs qui y prendront part. Ce sera, par ailleurs, une occasion propice pour évaluer l’apport des hommes et femmes de théâtre au développement du pays. « Ce Fitheb sera le Fitheb de la renaissance », insiste et rassure l’autorité ministérielle, Oswald Homeky. Il y aura des villages Fitheb dans toutes les villes d’accueil et un village central pour la ville de Cotonou pour célébrer avec maestria l’art dramatique à travers des manifestions captivantes. « Le Fitheb a vocation de migrer partout et à devenir un produit vendable », souligne Erick-Hector Hounkpè pour exposer la vision du gouvernement à étendre cette fête théâtrale aux autres régions de l’Afrique et du monde. Pour cela, pour le compte de cette édition qui couvre un budget d’environ trois cent millions, le festival a prévu  des ateliers de formation, la rencontre des directeurs et programmateurs de festivals, un café littéraire pendant lequel des travaux inédits seront exposés par des dramaturges de renom, une formation à l’endroit des journalistes culturels locaux et étrangers pour ne citer que ces ambitions. « Avec cette édition, nous allons crescendo vers une rénovation totale de l’image du Fitheb », mentionne le Directeur du Fitheb. Cette 14ème édition reçoit en tout vingt spectacles dont dix étrangers et dix locaux.   

Teddy GANDIGBE

Dernière modification lejeudi, 29 mars 2018 04:58
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !