TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Couverture linkedln

A+ A A-

Interview exclusive avec Mina Agossi au sujet de son spectacle : « Ce sera explosif ! »

Mina-Agossi

Les vendredi 23 et samedi 24 mars prochains, Cotonou sera au parfum du Jazz avec la célèbre artiste franco-béninoise, Mina Agossi. La vedette se produit en deux concerts consécutifs à l’espace Tchif. Il faut rappeler que sa dernière prestation au Bénin remonte en 2012. La native d’Azowlissè, a donc senti l’appel pressent des amoureux béninois du jazz et revient au-devant de la scène. En prélude à l’événement, Elle se confie exclusivement à Matin Libre vendredi 16 mars 2018  à l’hôtel où elle réside en attendant le spectacle.

Matin Libre : Vous avez deux dates au cours desquelles vous allez donner un spectacle au public béninois. Que va-t-il se passer ?

Mina Agossi : Je serai accompagnée sur scène, à la batterie, par une légende locale qui s’appelle Jean Adagbénon. Je serai également avec le bassiste Eric Jacot et l’un des meilleurs percussionnistes de la Guadeloupe, Laurent Souccab, qui effectue son tout premier voyage sur l’Afrique. Vous vous imaginez donc ce qui va se passer. Ce sera explosif.

Sur les deux dates retenues à savoir le 23 et le 24 mars, vous ne ferez que du jazz. Qu’est-ce qui fera donc la différence ?

La différence est que le jazz est un rythme de variété. Lorsqu’on prend un morceau en jazz, on ne le joue jamais pareil une autre fois. Avec le jazz on est dans une découverte sans fin. Avec le jazz c’est très libre.

Et six(06) ans après votre prestation au Bénin, quelle aperçue avez du public auquel vous allez faire face bientôt ?

Vous savez il est vrai qu’on dit souvent que le public béninois est un public dur. Mais moi je le trouve extraordinaire à chaque fois. Donc je n’ai jamais eu un problème, c’est un public que j’adore. Et je suis très heureuse de pouvoir retransmettre à nouveau le courant manqué pendant ces six ans.

Mina Agossi est une artiste franco-béninoise qui a, à son actif, 12 albums après 26 ans de carrière.  

Qu’est-ce qui fait la particularité de ce douzième Album que vous êtes venu présenter au Béninois ?

‘’Ube Afrika’’ qui est un album de dix titres, est ma manière de rendre hommage au continent africain. C’est un album très optimiste,il faut reconnaître que j’ai beaucoup plus grandi dans la partie européenne qu’en Afrique.

Ses 26 ans de carrière comment ça a démarré et comment ça évolue maintenant ?

J’ai commencé par chanter en 1992. Mais je suis entré dans le couloir du professionnalisme à partir de 1997. Au départ je faisais du Rock. Mais par la suite les gens ont découvert en moi un grain du jazz et aujourd’hui c’est ce que je sais faire le mieux. Déjà j’ai des tas de mélodies dans la tête. Je n’écris pas la musique, je n’ai pas fait d’école donc c’est grâce à mon contrebassiste que tout est écrit et ma musique se met en place.

En bonne béninoise, lorsqu’on invite Mina à table, qu’est-ce qu’elle aime consommer comme met ?

Le Gbékoui à trois cent pour cent.

Réalisé par Teddy GANDIGBE

Dernière modification lemardi, 20 mars 2018 06:06
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !