TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

- cover VISUEL DE COMMUNICATION - MILLION AVEC FANICKO - by Axel DigitXplusFR 3

A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

Pour le rayonnement de la culture béninoise : Blue Diamond lance les Mensuelles Cash&Arts

Cash-et-Arts

L’acte N°1 des rencontres Mensuelles Cash&Arts a eu lieu, samedi 03 mars 2018, à Azalai Hôtel de la Plage. Placés sous le parrainage de Armel Koty, avec la présence effective de Sidikou Karimou, producteur de Blue Diamond, les échanges ont tourné autour du thème : « Cash&Arts, comment gagner de l’argent sur les réseaux sociaux ». Et pour partir d’un cas concret, Blue Diamond a invité Euloge Kuyo, le créateur et l’administrateur de la célèbre page First Magazine en Côte d’Ivoire, créée en 2013 et qui compte 1,3 millions d’abonnés sur Facebook sans sponsoring.

Initiative de la maison de production Blue Diamond, Cash&Arts se veut être un espace d’échange, de partage d’expérience pour l’éclosion de la culture béninoise. Samedi dernier, pour le compte du 1er acte, il y avait à la tribune officielle Sidikou Karimou, Hiram Tessi de Blue Diamond, la maison qui produit les artistes Fanicko et Queen Fumi, Euloge Kuyo de First Magazine, Jerry Sinclair de Waka Waka Médias et Cédric Pédro du magazine culturel Azaro Mag. Dans le public, on pouvait remarquer la présence de journalistes et activistes comme Herbert Houngnibo, Médéric François Gohoungo, Hugues Comlan Sossoukpè, Dimitri Adankpo et bien d’autres. Les débats étaient menés de façon interactive, sous forme de questions-réponses, ceci autour de l’expérience de First Magazine. Les intervenants ont voulu aller à l’école de Euloge Kuyo. Ils ont voulu savoir comment procéder, quel est le mécanisme pour apporter la réplique à la béninoise de First Magazine. Des réponses d’Euloge Kuyo, on retient que c’est un travail de longue haleine. « Le tout ne suffit pas d’avoir un nombre important d’abonnés mais des abonnés qui réagissent, qui, quotidiennement, manifestent leur intérêt pour les publications par des commentaires, des like », a répondu Euloge Kuyo. De ses explications, on retient qu’il faut travailler dans la durée à bâtir une réputation, publier des informations crédibles, avoir une offre qui répond aux besoins du marché, ne pas surtout avoir  à l’idée de gagner des millions tout de suite. « Nous avons commencé par des S.O.S d’enfants disparus ou d’enfants malades. Aujourd’hui, notre notoriété est telle que des annonceurs font recours à nous, parce qu’ils sont sûrs d’atteindre au moins un million de consommateur sur notre page ». Et cette notoriété, fait que depuis 2 ans, First Magazine est devenue une entreprise.

Des intervenants ont évoqué la spécificité du marché béninois où le showbiz n’est pas tellement développé, où les artistes ne savent pas toujours les bonnes adresses pour faire leur promotion, où l’hypocrisie freine l’éclosion des bonnes initiatives. « Ce qui marche au Bénin plus que tout, c’est la politique », a fait remarquer l’éditorialiste Herbert Houngnibo. Pourtant, les hommes politiques ne sont pas aussi populaires que certains artistes comme Angélique Kidjo, Dibi Dobo, Fanicko qui ont plus d’abonnés sur leur page Facebook que la plupart des hommes politiques béninois, a fait observer Sidikou Karimou. Il a poursuivi en conseillant qu’il ne s’agira pas d’avoir une réplique parfaite de First Magazine au Bénin mais de commencer à se mettre en réseau pour créer une page culturelle, politique sur Facebook, de les sponsoriser pour atteindre l’objectif visé. Tout en regrettant l’absence des artistes confirmées et en herbe à ces échanges, le producteur de Blue Diamond a donné rendez-vous le mois prochain pour l’acte 2 des Mensuelles Cash&Arts autour d’une autre thématique.

Dernière modification lemardi, 06 mars 2018 06:09
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !