TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

SGB MAF GIF 1000x250px

A+ A A-

Arrivée de Oswald Homeky à la tête du Mtcs : Les acteurs culturels supputent

oswald-homeky

Sera-t-il le messie qui sauvera le navire culture avec toute la capacité managériale qu’on lui reconnait? La grosse question se trouve là. Et juste deux jours après sa prise de fonction, artiste et acteurs culturels ont tous le regard tourné vers la toute prochaine action de Oswald Homeky. Chacun y va de son opinion.

Tony Gnanbodè, acteur culturel

« Je vais juste lui demander de s’entourer de cadres compétents
Gérer une chose est moins facile que  de gérer à la fois deux voire trois, ce qui est le cas du ministère du tourisme, de la culture et des sports. Au même moment, ça peut se faire, mais jamais on aura les mêmes résultats dans la gestion d'un volet par rapport à deux. Pour permettre au Mtcs de réussir à 50% au moins dans le volet culture et tourisme, je vais juste lui demander de s'entourer de cadres compétents, d'associer les acteurs culturels, de ne pas faire de parti pris. Il n’a qu’à y aller pas à pas,  car, qui trop embrasse mal étreint. Le ministre doit dans la mesure du possible avoir deux cabinets: un cabinet pour le sport et un cabinet pour la culture et le tourisme.Il faut faire connaître ou au besoin lui rappeler que le produit/bien culturel est un bien à part, à ne pas confondre au commerce du gari ou du ‘’kluiklui’’. Le retour sur investissement du bien culturel est inestimable. S'il comprend et intègre cela, il ne va pas résonner, il va raisonner dans ses prises de décisions. Pour  finir, si Oswald Homeky était là pour gérer que le Ministère du Tourisme et la Culture seul, je serais plein d'espoir. Mais le fait de le contraindre à gérer avec le sport, cela me laisse pessimiste. Non pas parce que je ne crois pas en la capacité du Ministre, mais plutôt aux charges à lui imposées ».

Hermas Guaguidi, Acteur culturel metteur en scène

« Il n’y a pas de crainte à avoir. Il faut que les acteurs culturels saisissent cette opportunité. Il est temps d’accompagner le ministre et l’aider à réussir sa mission et non de se lancer dans des guéguerres interminables. Dans tous les cas, la culture, le tourisme et le sport ont rapport avec les loisirs donc le fait de les mettre ensemble ne constitue pas un problème. Le problème c’est que les acteurs culturels profitent pour  obtenir la réparation des salles au format culturel dans nos communes. En plus nous avons les classes sportives et artistiques. Le fait que le même ministère gère les deux, évite les conflits sur le terrain et permet une bonne harmonisation. Il nous faut juste attirer l’attention du ministre sur les choses urgentes à faire ».
 
Rodrigue Gotovi, membre du mouvement ‘’carton rouge à Ange N’koué’’

« Du point de vue institutionnel c'est un recul pour le secteur culturel. Du point de vue d'homme de culture, je pense que Homeky dispose des ressources managériales pour réorganiser le secteur. Ce cumul nous est tombé dessus sans choix car nous étions préoccupés de faire partir Ange N’koué. Mais si déjà Oswald Homeky peut nous aider à relever le secteur, nous nous battrons pour la suite à avoir un portefeuille du ministère de la culture et des arts à part entière. Ce serait le prochain lobbying à faire si nous, acteurs culturels taisons nos divergences légendaires. Mais retenons qu'il est important que les acteurs culturels s'unissent au lieu de servir leur division à l'autorité. »
 
Pascal Wanou, président de la FENAT

« Le cumul ou le jumelage des sports avec le tourisme et la culture n'est pas le problème aujourd'hui, même si nous aurions préféré avoir un ministère des arts et de la culture à part.  Il ne faut pas oublier que nous sommes des créateurs d'œuvres de l'esprit, donc des gens libres, totalement libres, qu'il faut considérer. Ce n'est pas la 1ère fois que le département de la culture est rattaché à d'autres départements, il en a toujours été ainsi. Par le passé, la culture avait été rattachée à la communication, à l'artisanat et au tourisme, à l'éducation, et même (à 2 reprises) déjà aux sports. Je rappelle que dans le 1er gouvernement de Soglo (le gouvernement de transition), c'était déjà le cas ; c'est quand-même à cette époque que furent organisés les états généraux sur la culture qui ont accouché de la politique culturelle du Bénin, puis de la loi portant charte culturelle en République du Bénin. La 2ème fois dans l'ère du renouveau, c'était sous Yayi avec feu Théophile Montcho comme ministre. Donc ce n’est pas une première, même si les résultats ne sont pas les mêmes.  La question est de savoir si celui à qui incombe cette lourde mission en est capable, a-t-il la poigne et l'intelligence nécessaires pour réussir sa mission. Rien ne nous indique qu'en jumelant l'ancien ministère en charge de la culture à celui des sports, le nouveau ministre va échouer. Le ministre Homeky a donné ses preuves au département non moins difficile des sports. En plus, il connaît déjà bien nos problèmes et s'en occupait quelque peu. Les espoirs sont donc permis. Laissons-lui le temps de se mettre au travail. Pour notre part, nous sommes disposés à l'accompagner. Il y a juste 2 choses que nous attendons de lui, l'écoute et la sagesse.

Propos recueillis CDS (Coll)

Dernière modification levendredi, 03 novembre 2017 04:57
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !