TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Festival des arts mahi et d’Ilé-Ifè : La 1ère édition placée sous le signe de l’union

Festival-des-arts-mahi

(Trois jours d’intenses moments culturels entre fils et filles Mahi)
La 1ère édition du Festival des Arts Mahi et d'Ilé-Ifè (Fami) de l’Association Arc-en-ciel  présidée par Paterne Tchaou s’est déroulée comme prévu du 14 au 16 avril 2017. Les filles et fils du département des Collines ont vécu trois jours d’intenses manifestations autour de la danse, la musique, du théâtre, et de l’humour.

Une quinzaine de comédiens du département des Collines ont suivi l’atelier sur la dramaturgie du conte, animé par Hermas Gbaguidi qui a également échangé autour du thème «le rôle des arts et de la culture dans l’unification des peuples» avec plus d’une centaine d’élèves du CEG 1 de Savalou. Le volet tourisme du Fami s’est intéressé à la découverte du musée ‘’la porte de nos retours’’ de Savalou, dirigé par l’artiste pluridisciplinaire Ange Dossou-Yovo. Initier une plateforme commune d’expression artistique et culturelle au profit des communautés Mahi, Tchabè, Idaasha, Nagot, Ifè, et Yoruba du département des Collines. Tel est l’objectif du Fami : Festival des arts mahi et d’Ilé-Ifè dont la 1ère édition a élu domicile dans la belle cité des Soha à Savalou.

Sur le projet, Fami et Fenat se donnent la main

Vendredi 14 Avril 2017, le 1er jour du Festival est consacré à l'atelier de renforcement de capacité d’une quinzaine de comédiens du département des Collines au centre des jeunes et loisirs de Savalou.En effet, l’atelier de renforcement de capacité des comédiens est une initiative de la Fédération nationale de théâtre (Fenat) en collaboration avec le Festival des arts mahi et d'Ilé-Ifè (Fami). Conduit par Hermas Gbaguidi, le chargé à la formation de la Fenat, cet atelier porte sur le conte. Intitulé "L'homme qui achète des terres", ce conte dont il est l’auteur, a servi de base pour outiller la quinzaine de participants en matière d'écriture, de dramaturgie, et de jeu d'acteur. C’était l’occasion pour ces comédiens de faire la connaissance de Paterne Tchaou, le promoteur du Fami, Gaston Eguedji, Secrétaire général de la Fenat, et Pascal Wanou, Président de la Fenat. "Cette formation est une partage d'expérience pour vous permettre de bénéficier des mêmes privilèges que ceux qui sont à Cotonou", explique Pascal Wanou qui témoigne sa gratitude au promoteur du Fami pour cette fructueuse collaboration. Gaston Eguedji, promoteur du Festival international de théâtre et de musique pour les personnes handicapées (FitmHand) et administrateur du Festival international de Théâtre du Bénin (Fitheb) que dirige Erick Erick-Hector Hounkpè, promet que ces deux festivals éliront domicile à Savalou dans les années à venir. Ils souhaitent que les comédiens qui ont pris part à cet atelier puissent partager leurs acquis avec ceux qui n'ont pas pu effectuer le déplacement.

Plus d’une centaine d’élèves du Ceg 1 de Savalou sont allés à l’école de Hermas Gbaguidi qui a animé une conférence-débat sur le thème ‘’le rôle des arts et de la culture dans l’unification des peuples’’ sous la modération du journaliste Gilbert Dagan. Dans son exposé, Hermas Gbaguidi s'est appuyé sur la signification du Festival des arts mahi et d'Ilé-Ifè pour enrichir les échanges. On retient, qu'il existe deux catégories de Mahi: ceux qui vivent au cœur des montagnes et ceux qui n'ont pas cette chance. Mais ce qu'ils ont de commun, c’est la tradition, la royauté, et la terre. De l'autre côté, Ilé-Ifè est composé principalement de trois communautés Idaatcha, Nagot, et Tchabè qui viennent tous du Nigéria et qui ont en commun le Yoruba, comme langue en partage.

Et le festival prend son ampleur…

Le centre des jeunes et de loisirs de Savalou a vibré aux sons et aux rythmes du département des Collines avec les troupes Aora Culture, Mitohwendo, et As Kanlingan. Dans un premier temps, la Troupe Aora culture de Savè présidée par Raoul Arsène Awo-oke fait découvrir à la population de Savalou, un genre nouveau de la danse Guêlêdê. Il s'agit de la danse cérémonielle du Guêlêdê, une danse purement cultuelle assortie d'une scénographie qui montre le bien fondé d'un brassage des arts Mahi et d'Ilé-Ifè. C’en est suivi les spectacles de danse et de théâtre des troupes Mitohwendo de Borel Alia et As Kanlingan de Aubin Yetondji du département des Collines. Pendant plus de trois heures d’horloge, elles ont tenu en haleine les populations qui ont massivement effectué le déplacement pour étancher leur soif en matière d’évènements culturels et artistiques.

Après la cérémonie de lancement officiel dans la matinée du samedi 15 Avril 2017 au Centre des jeunes et de loisirs de Savalou, le reste de la journée est occupé par des spectacles de danse, de théâtre, de musique, et d’humour. Ainsi les populations ont eu droit à une série de spectacles produits par des troupes du département des Collines et celles venues de Cotonou. L’objectif de créer des occasions de rencontres de donner et du recevoir entre ces différentes troupes. Ce sont succédé les spectacles du rythme (Guèlèdè) de l’artiste Ogbonlayé, du rythme (Anglissin, Bolou et Tchingoumin) de l’artiste Houézé et du rythme kpanouhoun avec le groupe Vivotin de Logozohè. Un cocktail de plusieurs spectacles de danse qui met en lumière des rythmes en voie de disparition dans le département des Collines.

Teddy GANDIGBE

Dernière modification lejeudi, 20 avril 2017 04:58
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !