TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

SGB MAF GIF 1000x250px

A+ A A-

Culture

Promotion de l’artisanat au Bénin : Le teinturier "Hantan" expose sa nouvelle collection

teinturier-Hantan

L’artiste teinturier "Hantan", de son vrai nom, Hantan Franck  a organisé le vernissage de sa toute nouvelle collection appelé "Succès", samedi 21 octobre 2017, au centre de promotion de l’artisanat (Cpa) de Cotonou. Ce fut l’occasion pour le teinturier de présenter à la presse ses œuvres et l’origine du talent dont il est porteur.

L’objectif principal visé par le teinturier est de montrer les richesses du Benin. Sa nouvelle exposition porte sur une vingtaine de tableaux. Dans ses tableaux, sont représentés des masques pour symboliser le vaudoun, des portraits et des statuts. Il a représenté ses merveilles sur ses tableaux car, pour lui, c’est une façon de montrer au public qu’avec la teinture l’on peut tout faire. Apres sa première exposition nommé « révélation » en 2015 et sa deuxième exposition « courage » en 2016, l’artiste revient avec sa troisième exposition qu’il a baptisée « succès ». « Je nomme mes tableaux en raison de ce que j’ai enduré pendant leur conception », a-t-il expliqué. Force est de constater sur les œuvres de l’artiste "Hantan" la présence de couleurs vives telles que: le bleu, le vert, le rouge, le jaune, le blanc et le noir. « Je travaille avec des couleurs vives pour montrer qu’en Afrique on a des talents, l’Afrique brille (…)» a-t-il renchéri. Il faut noter que la carrière artistique de Franck Hantan est une reconnexion avec l’histoire gage de conservation d’un patrimoine qui a fait les heures glorieuses du prestigieux royaume d’Abomey. L’artiste "Hantan" nous informe qu’il a tiré sa passion pour l’art de sa famille teinturière sous le règne d’Agadja. Cette exposition fut l’occasion pour l’artiste d’inviter le gouvernement à penser à la valorisation du patrimoine culturel béninois.

A.B

En savoir plus...

1ère édition du concours ‘’Ma culture’’ : Les acteurs d’arts plastiques invités au challenge

arts

Le concours d’adresse aux jeunes artistes peintres, professionnels ou amateurs de nationalité béninoise. Prévu pour se dérouler du 23 octobre au 17 novembre 2017, ce concours vise à détecter et à promouvoir les talents béninois en matière d’arts plastique. Pendant une quinzaine de jours, Artistes amateurs ou professionnels rivaliseront d’ardeur sur les palettes et les pinceaux en vue de donner le meilleur d’eux-mêmeset se révéler au public béninois amoureux des belles couleurs. L’équipe de tambours d’Afrique invite donc les uns et les autres à y prendre part pour le rayonnement de l’art plastique béninois.

TG

En savoir plus...

Musique urbaine : NAXO lance son premier tube dimanche prochain

Naxo

Le talentueux artiste “Naxo“ procèdera àla sortie exclusive de son premier tube le dimanche 29 octobre 2017. Apparu sur les réseaux sociaux et dans certains médias de la place, l’artiste suscitant le plus d’interrogation de par la qualité de ses morceaux, son mystère s’est enfin dévoilé après quelques semaines de communication très particulière. Désormais connu du monde musical béninois avec une biographie et un jeune parcours qui forcent l’admiration des accros de la musique, NAXO puisque c’est de lui qu’il s’agit a enfin décidé de faire plaisir à ses fans en procédant au lancement de son premier tube intitulé "Bye bye".Un titre qui suscite également beaucoup d’interrogations :qui s’en va? Où et pourquoi ?de quoi parle le morceau ?Et bien pour les curieux et amoureux de la bonne musique, NAXO en collaboration avec Brain music de l’arrangeur BizzyBrayne vous donne rendez-vous le 29 Octobre prochain. Ceci  annonce bien une fin d’année riche en sonorité et en exclusivité.

Restez connectés car NAXO vient avec du nouveau pour vous.

M.M

En savoir plus...

Édition 2017 du festival Zâ : Les mets traditionnels béninois à l’honneur

festival-za

Du 22 au 26 novembre sur l'esplanade du stade de l'amitié. Une grande foire de la gastronomie béninoise sera ouverte de 9h à x heure. Pus de 25 mets béninois à découvrir et des tableaux culturels tous les soirs à partir de 19h.  Ce sera également une opportunité de rencontre, de découverte et de divertissement.Une formation sera offerte par SENS Bénin (Solidarité des Entreprises Nord-Sud Bénin), partenaire du festival Zâ. Cette formation sera donnée sur les pratiques de la cuisine ancestrale et plus particulièrement concernant 4 mets à savoir: Le Adjagbé, le  Cowè, le Abla et le Mangnimangni. Ce sera du 24 au 26 novembre. Elle se déroulera en deux phases, une phase pratique et une phase théorique.

TG

En savoir plus...

Projection de film documentaire à la fondation Zinsou : L’Afrique numérique vue à l’horizon 2030

Regis-Strazel-et-Bony-Kamenzi

(C’est possible de tirer profit de son entreprise numérique)
 Plus rien ne pourra désormais arrêter le continent africain à évoluer numériquement vers un développement certain. Régis Strazel et son pair Bony Kamenzi (responsables du groupe ‘’TechofAfrica’’) voient la chose venir. C’est pourquoi ils onteu l’ingénieuse idée de faire visualiser un film documentaire sur ceux qui ont déjà réussi à monter leur entreprise à travers les plateformes numériques et qui prospèrent.Dénommé ‘’Afropreneur : histoire d’une révolution silencieuse’’ le film a été projeté samedi à la bibliothèque de la fondation Zinsou. « On ne doit plus avoir peur du numérique », fait savoir Emmanuelle Sina une des interviewés du film qui visiblement a déjà fait à succès plein d’affaires à travers son entreprise numérique. Et comme elle, beaucoup d’autres promoteurs d’économie numérique ont témoigné de leur réussite dans la sphère numérique qui reste encore à découvrir par les hommes d’affaires. « Le numérique est en train de développer de manière fulgurante mais malheureusement il n’y a pas encore assez de contenu », souligne un afropreneur sénégalais pour indiquer la réticence qui se note encore au niveau des entrepreneurs qui font nouvellement leur pas dans le monde des affaires. « Le gros soucis c’est la crédibilité », souligne l’afropreneur camerounais.  C’est un film qui raconte les défis et les perspectives des entrepreneurs et des écosystèmes Tech d’Afrique francophone.Et pour y parvenir, l’équipe ‘’TechofAfrica’’ a sillonné 6 pays  à savoir : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Congo, le Cameroun et le Bénin), en vue de rencontrer  les jeunes entrepreneurs, qui ont déjà réussi leur expérience entrepreneuriale de manière à convaincre le reste sur la réalité. De toutes les manières, c’est un challenge individuel que tous ceux qui visent entreprendre via le numérique doit développer afin de conquérir le monde.

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

Prestation théâtrale : Dah Dohoundo s’active à provoquer le rire sans limite

Dah-Dohoundo

Il est comédien à la base. Aujourd’hui Dah Dohoundo est un animateur live en langue locale Fongbé. Il est à cheval sur les deux métiers sauf qu’il est plus connu comme Animateur que comédien. Cependant lors de ses animations l’empreinte du comique s’affiche et procure du bonheur et un large sourire à ceux qui font appel à ses compétences en la matière. L’artiste fera montre de son savoir-faire dimanche 29 octobre 2017 à Godomey au bar chez N’da Gankpo.Il sera accompagné d’une panoplie d’artiste chanteurs dont : Lyz Yèhoué, Nelly plaisir, Sèna Noble et plein d’autres artistes.

TG

En savoir plus...

Validation du projet de rapport de performance 2016 : Le ministère du tourisme et de la culture se conforme aux exigences

Ange-NKOUE

Il s’agit d’un rapport qui rend compte de l’utilisation faite des ressources dans le contexte d’une gestion axée sur les résultats et qui met également l’accent sur la performance des différents programmes et projets du ministère au cours de l’année. Il permet de présenter les résultats obtenus par rapport aux exigences fixées dans le budget programme. S’inscrivant donc dans la dynamique de faire du suivi-évaluation  son fer de lance, le ministère du tourisme et de la culture a jugé important de tenir dans ses locaux, jeudi 19 octobre 2017, un atelier de validation du projet de rapport de performance de l’année écoulée. « L’année 2016 est marquée par des faits saillants dont notamment les élections présidentielles, la réforme du ministère et une situation de trésorerie assez tendue. Ces situations ont quelques peu ralenti l’élan des différents acteurs dans l’exécution diligente des activités. Néanmoins,le résultat atteint nous donne l’espoir qu’on peut faire beaucoup de choses », mentionne le directeur de la programmation du ministère, Pacôme Ahondjinou. Pour le Ministre du tourisme et de la culture, Ange N’kouéil y a des exercices auxquels il faut apprendre à se soumettre malgré leur complexité.Et c’est pour se conformer à cette exigence qui est une obligation pour tous les ministères que l’autorité ministérielle et son équipe ont initié l’assise pour mettre un point d’honneur sur la transparence dans la gestion au sommet de l’Etat. « Dans le souci de répondre aux exigencesdes réformes budgétaires en matière de réédition de compte,le ministère du tourisme et de la culture à l’instar de tous les autres ministèresest appelé à élaborer annuellement un rapport de performance. Ce rapport doit présenter le plus clairement possible les ressources mises à disposition, la gestion que nous en avons faitede même que les effets des actions entreprises et leur impact sur la condition de vie des populations », souligne le Ministre pour indiquer l’importance capitale que revêtent ses travaux.

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

En prélude au colloque international sur l’histoire du Danxomè : Les organisateurs lèvent un coin de voile sur les grandes lignes

colloque-international-sur-lhistoire-du-danxome

L’université d’Abomey-Calavi abrite deux jours de colloque international sur l’histoire du Danxomè et la traite négrière. Placé sous le thème « Du Danxomè au Bénin à l’aune de la traite négrière : circulations et productions cultu (r) elles dans l’Atlantique sud », cette rencontre internationale de réflexion se déroulera les jeudi 19 et vendredi 20 octobre 2107 à l’amphi Idriss Déby Itno de l’université d’Abomey-Calavi. En prélude à l’activité les enseignants organisateurs ont jugé important de mettre la puce à l’oreille de l’opinion publique. Pour cela, une conférence est tenue hier, mercredi 18 octobre 2017 à la place du souvenir, ex place des martyrs de Cotonou, pour présenter aux médias les tenants et aboutissants du travail scientifique qui se prépare. Il s’agit d’une rencontre qui va rassembler surtout les doctorants qui présenteront les résultats de leurs travaux de recherche sur la question. Pour l’anthropologue de l’Institut de recherche pour le développement, Kadya Tall, membre du comité d’organisation, l’idée de ce colloque est parti du projet ‘’Atlantique sud’’ qu’elle pilote elle-même. C’est un  projet interdisciplinaire qui s’occupe des processus patrimoniaux contemporains à l’œuvre dans l’espace Atlantique sud.« Je considère que cet espace a fait rencontrer des gens d’Afrique avec des européens qui ont colonisé le nouveau monde et que la traite Atlantique a produit une culture qui s’est répandue tant en Afrique comme sur le continent américain et qui s’est développée d’une certaine manière », souligne Kadya Tall pour situer clairement l’opportunité de ce colloque qui abordera dans un ensemble ce pan de l’histoire du Danxomè qui reste encore loin d’être effacé des mémoires. « Lorsqu’en évoquant cette histoire, on parle du syncrétisme, moi je dis que la traite négrière a configuré les cultures tant en Afrique qu’au Brésil », va-t-elle mentionner pour suggérer que le débat reste encore bien ouvert et que ce colloque sera une occasion franche pour que chacun étale ses points de vue. Sur le plateau des différentes conférences, il y aura des anthropologues, des historiens, des historiens de l’arts et bien d’autres enseignants chercheurs pour décortiquer cette thématique. Les échanges et les réflexions seront donc d’une richesse vitale et la présence de toutes les têtes pensantes y sont vivement sollicitées.

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...

Fonds de Bonification des Crédits des Projets Culturels (Fbcpc) : Le gouvernement lance l’appel à candidature

ange-nkoue

(Tous les détails sur les conditions à remplir)
Par le Biais du ‘’Fbcpc’’, le gouvernement veut encourager et soutenir les industries culturelles et créatives qui contribuent à la hausse de la consommation des produits culturels et à sa transformation en modèle d’identification sociale. Pour opérationnaliser cette activité, un appui est ouvert par le Projet de Mise en place d’un Fonds de Bonification des Crédits des Projets Culturels (Fbcpc) du Ministère du Tourisme et de la Culture aux entreprises et industries culturelles de droit béninois. En effet, le  Programme d’Action du Gouvernement (PAG)  2016-2021,  a prévu, à travers le Projet de Mise en place d’un Fonds de Bonification des Crédits des Projets Culturels (Fbcpc), une ligne d’appui aux entreprises et industries culturelles en République du Bénin et une série de renforcement de capacités managériale au profit des acteurs culturels. L’appui est octroyé sous la forme d’intrants et de consommables au profit des entreprises et industries culturelles qui seront élues à la fin du processus de sélection. A travers la sélection, le Fbcpc recueillera auprès des acteurs, des besoins de formation en vue de mettre en œuvre une série de renforcements de capacités  au profit des acteurs culturels.

Domaines d’intervention…

Les interventions du Fbcpc sont classées en cinq (05) grandes filières : la filière édition : livre, la filière cinéma et audiovisuel : production et duplication de fiction et documentaire (long métrage et court métrage), création, représentation et tournée de spectacles,  la filière musique : musique enregistrée et spectacles vivants, les filières créatives : design, mode, joaillerie, décoration, créatifs, etc. , les infrastructures de diffusion et de spectacles : entreprises culturelles ne relevant pas des Industries Culturelles.

Condition de financement…

Cinq  (05) filières sont retenues dans le cadre de cet appel. Chaque projet devra remplir les conditions ci-après : Appui réservé à chaque catégorie ou composante de la filière. Le candidat devra fournir, en bonne et due forme, les dossiers et opérer dans la filière indiquée puis être enregistré sous le régime d’une entreprise. Il doit justifier une activité dans la filière et en apporter les preuves des deux dernières années. L’impact économique de cette activité sera apprécié. Il doit soumettre un projet à candidature dont le financement est bouclé à 75%. La preuve du financement et le plan d’affaires doivent être annexés au dossier. Le projet de dossier présenté devra être réaliste et innovant pour le secteur de la culture et économiquement viable, Le projet devra être original et rentable, L’appui sera accordé en terme d’intrants et de consommables aux projets éligibles.

Conditions préalables…

Avoir son siège au Bénin ou fournir la preuve que le contrôle effectif de l’entreprise est majoritairement détenu par des nationaux domiciliés au Bénin, être à jour vis-à-vis de la règlementation en vigueur dans sa filière, être inscrit à l’INSAE (immatriculation  de l’INSAE) ou disposer d’un numéro IFU (joindre les copies légalisées des pièces y afférentes), être à jour vis-à-vis de la règlementation fiscale et sociale, et être employeur d’une (01) personne au moins (attestation fiscale et l’attestation de CNSS en original), avoir Trois (03) ans d’existence au moins et mener des activités dans le domaine de la culture et, œuvrer dans les créneaux nouveaux porteurs, disposer de ressources humaines et financières nécessaires pour respecter ses engagements vis-à-vis du Fbcpc. Le dossier à adresser au Projet de mise en place d’un fonds de bonification des crédits des projets culturels Fbcpc) doit être constitué en sept (07) exemplaires et déposé au secrétariat de la Direction de la Programmation et de la Prospective (DPP) du Ministère du Tourisme et de la Culture. Les requérants peuvent également déposer leur dossier de candidature dans les directions  départementales du Tourisme et de la culture (contre récépissé).Une entreprise culturelle ne peut être signataire que d’un seul  projet ; il est proscrit/interdit l’usage d’entreprise prête-nom. Le non-respect de cette disposition entraîne le rejet de tous les projets portés par le promoteur culturel.

Pour être retenues…

Les requêtes doivent comporter : une demande manuscrite d’appui adressée au Fbcpc, une fiche d’identification du Projet,  une présentation détaillée du projet avec un budget détaillé et un plan d’affaire, une présentation  du plan de travail détaillé  et un chronogramme cohérent, la preuve du financement acquis à hauteur de 75%, deux (02) photos d’identité. Tout dossier ne remplissant pas tous les critères  énumérés ci-dessus sera rejeté.  A cet effet, une notification sera adressée au requérant avec mention des insuffisances relevées.Il est à retenirque les dossiers rejetés ne feront plus l’objet d’une étude ultérieure.Une fois la requête approuvée, une lettre de notification signée du Coordonnateur du FBCPC mentionne les intrants ou les formations accordés. La remise des intrants se fera en fonction de la disponibilité de ceux-ci.Les dates de formations seront communiquées aux ayant-droits. L’appui sera octroyé sur la base de la signature d’un contrat entre le  Fbcpc et l’entreprise bénéficiaire. Les bénéficiaires de l’appui devront mettre à la disposition du Fbcpc, après réception de la notification,  le chronogramme d’exécution du projet, Ils sont tenus d’adresser au Fbcpc des invitations pour les activités à exécuter.Le suivi de l’effectivité de réalisation des projets sur le terrain sera assuré par des équipes du Fbcpc.Au terme de la réalisation du projet soutenu par le Fbcpc, le bénéficiaire est tenu de déposer le rapport d’exécution dans un délai de 30 jours.

Délai du dépôt des dossiers…

Les dossiers de candidatures au présent appel à projets peuvent être déposés du 2 octobre au 20 octobre 2017 à 17 heures  précises dans les Directions Départementales en charge de la Culture  ou au secrétariat de la Direction de la Programmation et de la Prospective (DPP) du Ministère du Tourisme et de la Culture à Cotonou (contre récépissé). Passé ce délai, aucun dossier ne sera reçu. Le présent appel sera diffusé par voie de presse et par affichage. Pour tous renseignements complémentaires, appeler le, 97682771, 94395032 ou le  97891454

Matin Libre

En savoir plus...

Centre culturel et de documentation allemand : ‘’Deutsch Bei Uns’’communie avec son parrain

deutch-bei-uns

Le centre culturel et de documentation, ‘’Deutsch Bei Uns’’ dont le responsable est Marc Bonou, existe depuis environ deux ans dans le paysage artistique et culturel béninois. L’espace a accueilli, par le truchement d’une exposition, son parrain, Aron Kneer Karl, qui était venu partager un  instant d’amitié avec les jeunes animateurs dudit centre. Dès l’entame de la rencontre,le parrain a fait savoir toute son admiration pour le travail qui se fait depuis  que l’espace a été créé. «  Je suis très ému de faire le voyage de Cotonou. Parce que je viens voir de choses magnifiques et merveilleuses. C’est un énorme travail que vous faites pour la promotion de la culture béninoise »,exprime le professeur de l’université Karlsreshe en Allemagne, après avoir suivi une prestation sur le rythme Akonhoun donnée par un groupe artistique dirigé par Sakpata Zogbo. Ce centre qui a pour vocation de promouvoir la richesse  culturelle béninoise et allemande sous toutes ses dimensions, a été présenté ainsi que les artistes qui l’accompagnent depuis sa création et qui s’investissent pour son rayonnement.Parmi ces artistes, il y a le peintre sculpteur Charly Charlemagne Djikou dont les œuvres sont exposées dans l’enceinte du centre. Il y a aussi Elon’m Catilina Tossou et plein d’autres. Sis derrière le campus universitaire d’Abomey calavi, l’espace ‘’Deutsch Bei Uns’’ vient ainsi de prendre son envol pour une culture béninoise plus rayonnante

Teddy GANDIGBE

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !