TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN BUSINESS BRAND

A+ A A-

Habitudes alimentaires en période de fêtes : Le cri de cœur de Fiacre Alladaye

fiacre-alladaye

Au Bénin, la période des fêtes s’étend jusqu’à la fin du mois de janvier dit-on. Seulement, pendant ce temps, l’estomac devient à la limite une poubelle. On y verse un peu de tout sans se préoccuper de rien. Fiacre Alladaye,  agro-nutritionniste, président de l’Organisation non gouvernementale (Ong) Food  and nutritional security for all (Sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous) refuse de se taire. Les habitudes alimentaires sous nos cieux à l’entendre laissent à désirer et il urge d’y remédier. Lisez son message.

«Si je te l’avais dit, tu ne m’aurais pas cru. Maintenant, je te le dis et te prie de reprendre les emballages (bouteilles, boîtes, sachets, cartons…). Nous allons faire cet exercice. Cherche la partie où se trouvent les ingrédients et faisons la lecture. Les ingrédients, intrants ou matières premières sont normalement des produits naturels connus de tous. Partons de ton premier repas du jour de fête : salade, hors d’œuvre, thé ou autres repas. Dans la composition de ces plats, il y a certainement du lait, de la mayonnaise, la sardine ou autres conserves. C’était vraiment délicieux, je sais. Vérifions !  Sur la boîte de lait, dans la liste des ingrédients, y a-t-il le lait de vache ou d’autres animaux par hasard ? Moi, je n’en trouve pas sur les boîtes que j’ai sur moi. Sûrement que tu as consommé autre chose que le lait. Pour la mayonnaise, ce sont les grands chimistes qui reconnaîtront à peine un ou deux de ces composants. Pour la sardine, où serait passée la tête du poisson    est qui surnage le poisson ? Essaye de goûter et tire tes conclusions.

Ma maman vérifiait les yeux des poissons pour apprécier leur qualité et estimer approximativement le nombre de jours passés au réfrigérateur. Mais, je ne sais pas l’indice que tu utilises pour apprécier la qualité de tes poissons ou pis tes viandes sans tête dont tu ne sais rien de son élevage. Autre que le goût et la facilité de broyer la viande, j’espère tu sais au moins comment la viande d’un animal élevé à l’extérieur, déplumé, congelé, et transporté de l’extérieur, puisse coûter moins cher que la viande de l’animal élevé à côté de toi. J’oubliais. Il m’a semblé que ce tu appelles tomate n’est pas celle que les botanistes et naturalistes appellent tomate. Tu as certainement préparé ta sauce avec de la pomme pourrie ou de l’amidon coloré au rouge. Oui, c’est sûr, c’est avec la tomate fruit que toi tu as fait ta cuisine mais voici comment tu l’as maltraitée. Pour faire ta friture, tu as chauffé ton huile, je ne sais jusqu’à quelle température. Quand tu y as versé la tomate, tout le quartier était alerté, chez toi, tu fais la bonne cuisine, je n’en doute point. Est-ce vraiment la friture que tu as préparée ou de la tomate calcinée dans l’huile ? J’espère qu’il y reste encore au moins quelque chose de nutritionnelle. Chez les voisins, c’est la sauce aux légumes. Tout y est : viande, œuf, fromage, poisson frais, fretins ‘’goussi’’ vulgairement appelé sésame par défaut. Il y a aussi la peau de bœuf couramment appelée ‘’akpanman’’ et même les caillots de sang. Je sais qu’il est conseillé de prendre des protéines mais cette façon de manger, te conduirait tôt ou tard à l’hôpital. Permets-moi aussi de te dire que je ne suis pas auteur de la récente découverte des riz et spaghetti en plastique. Je ne suis pas non plus l’auteur de la découverte de l’incorporation du formol dans certains aliments.   

Laissons les aliments, la liste est trop longue, allons voir du côté des boissons. J’espère au moins que tu as pu estimer la quantité de rouille que tu as consommée. Si non, reprends les capsules des boissons consommées. Tu les as consommées fraîches, ‘’bien frappées’’ dit-on. Les dates de péremption n’étaient pas nécessaires, ‘’tout passe’’. Inutile de me dire que le taux d’alcool est faible, ça a toujours été une fausse indication.

Détrompe-toi si tu penses avoir pris une boisson sans alcool. La seule boisson sans alcool est l’eau. Pour toi, elle n’est certainement pas idéale pour la fête mais tu ferais mieux de demander au vieux de la famille pourquoi il est revenu à l’eau après avoir parcouru toutes les boissons. Quand je te parle de l’eau, c’est la plus simple des eaux. Prenons la bouteille de celle supposée citronnée que tu préfères, as-tu trouvé le citron dans la liste des composants ? si non, tu es entrain d’adopter la consommation d’une nouvelle source de produits chimiques.  Je sais que tu n’aimes pas lire les textes trop longs, raison pour laquelle je vais devoir m’arrêter sur ces quelques mauvaises habitudes alimentaires. Elles nous aideront à ne pas fréquenter les hôpitaux en cette nouvelle année. Sagesse alimentaire pour vivre sain comme un Saint. Heureuse année a chacun et a tous !»


Cyrience KOUGNANDE

Dernière modification lemercredi, 04 janvier 2017 04:49
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !