TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Déclaration de la fin de l’épidémie de Lassa au Bénin : L’Oms sensibilise et maintient la veille

OMS-logo

C’est à travers une tournée d’information et de sensibilisation que l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et le ministère de la santé entendent appeler les populations béninoises à rester toujours vigilants quant à une éventuelle réapparition de la fièvre hémorragique à virus de Lassa. Démarrées depuis mardi dernier, lesdites séances de sensibilisation sont organisées à l’intention des médecins-coordonnateurs, élus locaux et populations des départements de l’Atacora, de la Donga, du Borgou et de l’Alibori. Il est question d’informer sur les mesures préventives de l’épidémie notamment dans le Nord-Bénin, région, la plus souvent touchée. La tournée a démarré par la commune de Tchaourou. L’Oms et le Ministère de la santé maintiennent l’état de veille face à l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Lassa, bien que, le 14 avril 2017, le ministre de la santé, Dr Alassane Séidou ait annoncé la fin de l’épidémie.

La commune de Tchaourou, vu sa proximité avec le Nigeria a régulièrement enregistré des cas de malades de la fièvre hémorragique à virus Lassa. C’est pourquoi, cette commune est la première à accueillir la délégation mixte du Ministère de la santé et de l’Oms.  L’attention des collaborateurs de médecins coordonnateurs de zones, et des élus locaux dont le maire a été attiré sur les messages de prévention de la fièvre Lassa. Il s’agit de l’observance des règles d’hygiène élémentaires dont le lavage des mains. L’accent a aussi été mis au cours des échanges sur le rôle très important que peuvent jouer les leaders communautaires dans la gestion de l’épidémie. Pour le Chargé de Promotion de la santé à l’Oms, François Agossou, la présente opération s’inscrit parmi les actions de la surveillance épidémiologique retenue par l’Oms et le Ministère de la santé pour la gestion de l’après Lassa. Le Conseiller technique juridique du Ministère de la santé, Alassane Amadou Sanni, a salué la détermination de l’Oms à toujours accompagner le système sanitaire du Bénin. Il a exhorté les agents de santé à administrer à tous les malades des soins de qualité en temps réel et sans discrimination. Pour lui, les élus locaux doivent non seulement veiller à ce que les problèmes de discrimination soient évités sur le terrain mais aussi, sensibiliser à tout moment, les populations sur les mesures préventives à prendre pour éviter une prochaine crise. Le maire de Tchaourou, Sounou Bio Bouko, a promis de propager les messages dont sont porteurs l’Oms et le Ministère de la santé dans le cadre de cette sensibilisation.

Aziz BADAROU

Dernière modification lelundi, 24 avril 2017 05:03
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !