TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Limogeage au Commissariat de l’aéroport de Cadjèhoun : Conséquence d’un ménage à trois à la Police républicaine

forces-armees

Vendredi dernier, l’information a fait le tour des réseaux sociaux. Le Commissaire de l’aéroport de Cotonou Hugues Alain Adjovi et toute son équipe ont été limogés. Selon certaines presses, des actes de rançonnement seraient à l’origine de cette décision de la hiérarchie policière. Mais très vite, comme un ballon d’essai, cet argument s’est dégonflé. De sources bien introduites renseignent que c’est plutôt une affaire de sexe qui serait à l’origine du limogeage de tout le personnel du commissariat de l’aéroport.  Une sorte de ménage à trois entre une autorité hiérarchique de la Police républicaine, le Commissaire de l’aéroport de Cadjèhoun et une policière en poste au sein dudit commissariat. Selon les recoupements, la policière avait une relation amoureuse avec son patron, le Commissaire limogé. Mais entre-temps, ils ont rompu. Aujourd’hui, elle est engagée dans une relation avec une autorité de la hiérarchie policière. Le Commissaire qui continue de la désirer n’accepte pas de la savoir avec quelqu’un d’autre, qui en plus, est une autorité de la Police républicaine. Du coup, il fait feu de tout bois pour regagner le cœur de sa collaboratrice. Mais cette dernière semble déjà avoir tourné la page. Ne supportant plus les avances du commissaire, elle s’est confiée à l’autorité avec qui elle est en relation. Mais elle ne s’est pas arrêtée là. Décidée à plonger le Commissaire, la policière a vendu les ficelles des affaires supposées peu légales dont se rendent coupables le Commissaire et toute l’équipe. Informé, le Directeur général de la Police républicaine a mis en place une commission d’enquête. C’est après avoir pris connaissance du rapport que la hiérarchie aurait décidé de limoger non seulement le Commissaire, la collaboratrice au cœur de la guéguerre,  mais aussi tout le personnel du commissariat de l’aéroport de Cadjèhoun. Il est possible que le rapport ait fait cas de manquements. Mais tout est parti d’une affaire de mœurs entre le Commissaire et sa collaboratrice.

M.M

Dernière modification lemardi, 14 août 2018 05:09
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !