TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Après audition publique de Vincent Foly : La Haac statue sur la suspension de “La Nouvelle tribune“ ce jour

Vincent-Foly

Suspendu de parution depuis deux mois par décision 18-024/HAAC du 23 mai 2018 de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac), le journal “Nouvelle Tribune“ pourrait bientôt faire son retour dans les kiosques. Après l’audition publique du Directeur de publication du quotidien, Vincent Foly ce mercredi, 25 juillet 2018, audition au cours de laquelle ce dernier a présenté publiquement ses excuses au Chef de l’Etat, au Président de la Haac, ainsi qu’aux autres personnalités indexées dans les écrits incriminés, le bureau de la Haac a décidé de statuer sur la suspension du journal ce jeudi, 26 juillet 2018…

C’est à la faveur d’une session extraordinaire que les conseillers et le Président de la Haac, Adam Boni Tessi ont décidé de donner une suite définitive à la mesure conservatoire prise à l’encontre du quotidien béninois d’information, d’analyse et de publicité « La nouvelle tribune ». Faut-il le rappeler, il est reproché au journal de s’être engagé depuis le mois de Janvier 2018 “dans un régime injurieux, outrageant et attentatoire à la vie privée du Chef de l’Etat sur la base d’un champ lexical dévalorisant“. La Haac estimant, de ce fait, que l’organe “ a violé le code de l’information et de la communication en République du Bénin et le code de déontologie béninoise“, a décidé d’interdire le journal de parution jusqu’à nouvel ordre. Ce mercredi, 25 juillet 2018, à l’ouverture de l’audition publique du promoteur du journal “La Nouvelle Tribune“, le président de la Haac, Adam Boni Tessi est revenu sur les audiences accordées à plusieurs personnalités notamment l’Ambassadeur de l’Union européenne, l’Ambassadeur des Etats-Unis, des responsables de “Reporter sans frontières“, des anciens journalistes ainsi que des défenseurs et associations de droits de l’homme. Ceci, suite à la mesure conservatoire. Il a ensuite expliqué que la présente audition publique a été motivée par le rapport de la Commission carte de presse, Ethique et déontologie. Le Conseiller Magnidet, présentant le rapport, a cité les différents propos incriminés avant de faire savoir à l’assistance que le responsable du journal a été également entendu sur les faits qui lui sont reprochés.

Vincent Foly se défend mais se plie…

Prenant la parole, le Directeur de publication du journal “La Nouvelle Tribune“, Vincent Foly a déclaré qu’il a dirigé son organe de presse depuis 2001 soit 17 ans avec beaucoup de cœur et un esprit de responsabilité. Tout en se réjouissant qu’en tant d’années de parution sans discontinu, son journal n’ait jamais été condamné au Tribunal, il a expliqué que les écrits incriminés ne sont pas ceux des journalistes mais plutôt ceux du Prof René Ahouansou, un aîné, une tête pensante, un universitaire à qui, il a demandé de publier ses opinions dans “La Nouvelle Tribune“ au lieu de les partager sur les réseaux sociaux. A l’en croire, cette démarche s’inscrit dans la dynamique de rassembler les grandes plumes qui ne sont pas toujours des journalistes autour du journal. Pour lui, l’universitaire écrit d’une manière particulière qui n’a rien à voir avec le style journalistique. Revenant aux écrits incriminés, Vincent Foly estime qu’on ne saurait juger à partir des extraits extirpés d’un long texte, étant donné que ces expressions font partie d’un champ lexical lié à un champ sémantique. « Ces extraits pris isolément peuvent prêter à confusion. Des mots peuvent choquer » a-t-il clarifié. Indignés, les conseillers de la Haac ont démontré que dans ce cas précis, la responsabilité de l’universitaire n’est pas engagée mais plutôt celle du journaliste qui a relayé les propos, l’opinion. Pour le Conseiller Pascal Zantou, il y a eu des injures, de la diffamation dans les écrits relayés par le journal. Sur un ton plus rassurant, le vice-président de la Haac, Souleymane Ashanti a invité les conseillers à prendre acte du mea culpa de Vincent Foly pour statuer sur la suspension de son journal. « Les régimes passent mais la ligne éditoriale de La Nouvelle Tribune ne change pas », lance-t-il à Vincent Foly pour saluer ses efforts professionnels.

Vincent Foly s’excuse publiquement… la Haac statue ce jour…

Le Directeur de publication du journal, Vincent Foly a reconnu que des propos injurieux, diffamatoires voire outrageants ont été relayés dans les colonnes de “La Nouvelle Tribune“. Il a présenté ses excuses publiques au Chef de l’Etat, au Président de la Haac ainsi qu’aux personnalités indexées dans lesdits écrits. « J’ai dit des mots qui peuvent choquer, mais à partir de maintenant je ferai beaucoup plus attention et je vais veiller à ce que cela ne se répète plus. Je présente mes excuses à tout ce beau monde que j’ai pu outrager, que j’ai pu blesser. Et je suis prêt à faire amende honorable », s’est excusé Vincent Foly. Après environ trois heures de concertation entre les conseillers, la Haac a décidé de se prononcer ce jeudi, 26 juillet 2018 sur la suspension du journal “La Nouvelle Tribune“.

Aziz BADAROU et Zakariahou Alhousseini (Stag)

Dernière modification lemardi, 31 juillet 2018 09:22
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !