TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Affaire Cnss-Bibe : Jacques Ayadji croit en la franchise de Laurent Mètongnon

Laurent-Metognon

Le syndicaliste et ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), Laurent Mètongnon, détenu dans l’affaire Cnss-Bibe peut compter tout de même sur l’un de ses anciens compagnons de lutte, désormais proche du gouvernement de la Rupture, Jacques Ayadji. Invité dimanche, 22 juillet 2018 sur l’émission sociopolitique « Cartes sur table » de Océan Fm, l’actuel Directeur général des infrastructures estime ne pas être convaincu que Laurent Mètongnon soit quelqu’un qui ait un penchant pour la corruption. Jacques Ayadji affirme croire en la franchise de ce dernier…

«…Laurent Mètognon également mérite le même respect. Certes, aujourd’hui, il est en difficulté. Je ne peux pas me prononcer sur une affaire pendante devant la justice. Mais je reconnais que les dix années passées sous Yayi, Laurent Mètongnon ait beaucoup lutté. Je ne suis pas convaincu que ce soit quelqu’un qui ait un penchant pour la corruption. Laurent Mètognon a été le Président du Conseil d’administration de la Cnss. Il a fait appel à des personnalités et à des organisations pour l’assister dans la passation des marchés et dans la gestion. Toute décision qu’il prenait était motivée par le Fonac et d’autres personnalités comme moi. Il m’avait nommé responsable du syndicat de la Cnss mais ne m’a jamais instruit pour aller dans tel ou tel sens » a déclaré Jacques Ayadji sur les antennes de la radio Océan Fm. Des propos transcris et publiés dans la parution du journal “Le Matinal” du lundi, 23 juillet 2018. Par ailleurs, le Président du parti Mouvement des élites pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) rejette tout soupçon de la main invisible du gouvernement de la Rupture dans cette affaire dans laquelle serait impliqué Laurent Mètongnon. « Je ne pense pas. Je vous assure que le gouvernement n’a aucun intérêt à monter quoi que ce soit. Il y a un rapport de l’Uemoa qui fait état de rétro-commissions perçues. Attendons que le dossier soit vidé et qu’on sache l’issue. Je ne veux pas interférer dans la procédure mais c’est mon devoir de l’honorer et de le compter parmi les gens qui ont lutté pour qu’on en soit là » reconnaît Jacques Ayadji. Et de poursuivre, « Je crois fondamentalement en sa franchise. Mais, il y a un dossier au tribunal dans lequel il est impliqué. J’espère qu’il sera lavé de tout soupçon et libéré ». Rappelons qu’il est reproché à Laurent Mètongnon et ses co-accusés d’avoir perçu des rétro-commissions contre des placements “à risque“ à la Banque internationale du Bénin (Bibe), une banque qui serait en faillite. Détenus depuis fin d’année 2017, ces derniers seront fixés sur leur sort ce jour, mardi, 24 juillet 2018. Le délibéré de l’affaire est prévu pour être finalement rendu au Tribunal de première instance de Cotonou ce jour. Sera-t-il libéré ou condamné ? Les regards seront tournés vers le Tribunal.

Aziz BADAROU

Dernière modification lemercredi, 25 juillet 2018 06:48
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !