TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

2e édition des Rencontres intergénérationnelles des médias : Noël Allagbada invité, parle de son parcours et des défis de la presse béninoise

Noel-Allagbada

La deuxième édition des rencontres intergénérationnelles des médias, organisées par le Groupe de Presse Educ’Action s’est tenue, jeudi 19 juillet 2018 au siège dudit groupe à Cotonou. Le brillant parcours de l’invité principal, Noël Allagbada, journaliste à la retraite et ancien Conseiller à la Haac, a servi de fond pour décrypter  les défis actuels de la presse béninoise.

Le directeur général du Groupe de presse Educ’Action, Ulrich Vital Ahotondji, a d’entrée, reprécisé les objectifs de la rencontre qui vise à favoriser un brassage entre la jeune génération des professionnels des médias et leurs ainés, en vue d’un échange d’expériences pour relever les défis actuels de la presse béninoise. La 2e édition a donc offert l’opportunité aux jeunes professionnels des médias, de se nourrir de la riche expérience de Noël Allagaba, brillant étudiant du Cesti de Dakar qui, une fois au pays, a fait preuve de professionnalisme et d’intégrité reconnus et salués par tous. L’initiative a été salué par tous les invités, notamment le principal, l’ancien conseiller à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, Noël Allagbada, le directeur général des médias, représentant la ministre de la communication, Lévi Ayéyèmi, le représentant du représentant résidant du Programme des Nations Unies pour le développement, ancien journaliste à l’Ortb, Paul Douakoutché, le doyen Ali Idrissou Touré, le représentant du directeur général de la Maison des médias, Igor Wotto, le Secrétaire général de la Haac, Mama Agueh, le secrétaire général de l’Odem, Fortuné Sossa, le doyen Justin Houndjo… Si tous ont reconnu à travers un historique de la presse béninoise depuis les indépendances, l’effort des professionnels des médias de sauver l’image de la corporation à travers des productions de qualité, malgré les pressions liées aux régimes successifs qu’a connu le Bénin, ils déplorent cependant la gangrène de la presse béninoise de nos jours, par le pourvoir de l’argent. Ce qui laisse libre-court à la corruption dans les médias  et justifie les titres dits « siamois » qui envahissent les colonnes des journaux. A ce fléau s’ajoutent d’autres défis liés à la fracture numérique, le non respect de la déontologie dans le traitement de l’information, le défi du contenu face à l’avènement de la télévision numérique … Face ce tableau, les invités appellent les professionnels à la conscience professionnelle, à l’effort d’objectivité et d’équité dans le traitement de l’information, à un positionnement adéquat du journaliste dans l’espace social et à la résistance face à l’argent facile.

Th.A.

Dernière modification lelundi, 23 juillet 2018 05:48
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !