TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Promotion de la consommation locale : Les Foires du made in Bénin s’ouvrent à la population

Sandrine-Medegan

La distance entre les producteurs et les consommateurs serait le frein le plus évoqué par la population sur la question de la faible consommation locale. Et pour changer la donne, la création des Mib markets, entendez, les Foires du made in Bénin. Une initiative qui, aux dires de Sandrine Mèdégan, promotrice des Mib markets, prend ses marques le 26 juillet 2018 sur l’esplanade des foires du marché Dantokpa et ce, durant 03 jours. Plus de détails sur ce premier marché des produits locaux, c’est à travers cette interview exclusive qu’elle a accordée à votre journal.

Matin Libre :D’entrée, madame, quel objectif sous-tend le Mib market?

Sandrine Mèdégan : Le Made in Bénin market ou Marché des produits locaux est une foire visant la promotion et la consommation des produits locaux. Notre principal objectif est de promouvoir le made in Bénin, tant au Bénin qu’à l’extérieur. Pouvoir rapprocher le producteur de son client, où qu’il se trouve. A l’occasion de ce marché, il y aura des expositions ventes tant dans l’agroalimentaire, le textile, que les cosmétiques, mode et accessoires ; des ateliers de démonstration de talents ; des rencontres B to B, Café média plus ; etc.

Une énième foire pour encourager la consommation locale ! N’est-ce pas une initiative de trop?Quelle est votre particularité?

Encourager la consommation locale pour nous est avant tout un devoir citoyen. On ne fera jamais  assez pour valoriser nos producteurs et artisans. Alors, initier un marché dans ce sens pour nous est un défi que nous comptons bien relever. Notre particularité est que, contrairement aux marchés classiques qui réunissent tous les acteurs représentants des produits venus d’horizons divers, nous, nous faisons la promotion de produits exclusivement faits au Bénin et avec des matières premières locales. Nous réduisons, par la même occasion, la distance entre producteurs et consommateurs.

Parlant de réduction de distance entre producteurs et consommateurs, pourquoi ne pas avoir plutôt opté pour une animation simultanée de la foire sur tout le territoire national? Pourquoi le choix du Sud-Bénin, précisément le marché Dantokpa ?

Simplement parce que nous voulons fédérer les énergies plutôt que de les éparpiller. Le Mib market sera organisé dans plusieurs localités. Nous avons commencé par Cotonou simplement parce que la majorité des promoteurs y ont leur clientèle concentrée. Toutefois, le marché des produits locaux s’anime tous les jours. Cela se faitdéjà au travers de boutiques partenaires, dont certaines sont d’ailleurs présentes sur la foire.

Parlez-nous de votre collaboration avec les producteurs ?

Notre rôle est de promouvoir les œuvres des producteurs. En ce sens, nous nous devons de leur fournir par tous les moyens une bonne visibilité. Une fois donc le promoteur inscrit sur la liste des participants à un Mib market, nous entamons avec chacun un parcours personnalisé d’accompagnement avec notre cabinet partenaire. Accompagnement tant sur le produit que sur le renforcement des compétences du producteur.

Pour cette première édition du Mib market, le thème c’est «Civisme alimentaire : tous consomm’Acteurs » pourquoi ce thème et à quand la prochaine édition ?

Comme je le disais plus haut, promouvoir la consommation locale est d’abord un devoir citoyen. Ensuite, un acte économique solidaire et responsable en soutien aux producteurs et artisans engagés dans une démarche  qualité. Nous devons de ce fait quitter notre mode de consommation, du ‘’tout acheter’’ juste pour satisfaire un besoin primaire d'achat, pour aller vers une démarche de consommation éco-responsable. C'est pour nous un acte patriotique. En effet, acheter un produit local, c’est donner une rente régulière à une famille, c’est contribuer à la stabilisation des finances locales, c’est créer de l’emploi, etc. Partant, nous faisons de la consommation locale, un levier de l’émergence économique du Bénin. Le Mib market est un rendez-vous trimestriel. Le prochain Mib market   se tiendra donc  en octobre prochain.

Quel est l’apport de l’Etat dans cette initiative?

J’avoue que cette première édition est partie d’une banale difficulté à trouver un produit locale sur le marché. L’organisation de la foire s’est donc faite assez rapidement. Toutefois, les pouvoirs concernés sont informés de la tenue sur le territoire d’un tel évènement et nous espérons vivement que nous pourrons pour les prochaines éditions compter sur tous les fils et filles de notre pays.

Un appel à lancer ? Ce sera votre mot de la fin.

C’est déjà de remercier tous nos partenaires pour cette édition, et surtout de lancer un appel à toutes les bonnes volontés et soutiens pour notre prochaine édition. Nous invitons, pour finir, toute la population à sortir massivement pour découvrir et profiter de  nos produits qui, ma foi, n’ont absolument rien à envier aux autres.

Propos recueillis par Cyrience KOUGNANDE

 

Dernière modification lelundi, 16 juillet 2018 05:50
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !